Vodacom trouble la quiétude des Congolais : RAM n’est qu’à l’étape de la sensibilisation ; Gros mensonge de cet opérateur, pas de téléphone bloqué

Umba
Umba
“Le Registre des appareils mobiles, RAM n’est pas une invention congolaise”, explique le directeur de cabinet du ministre des PTNIC, Séraphin Umba Kapepe dans un entretien avec une équipe de C-NEWS.
Ceci, dit-il :”découle d’une recommandation de l’Union Internationale des télécommunications, qui veut que les téléphones contre-fait ne puissent plus fonctionner dans l’écho système des télécoms partout au monde”. C’est ainsi, poursuit le directeur de cabinet du ministre Augustin Kibasa, que la République démocratique du Congo, RdC a tenu à se conformer à cette norme.
A ce jour, signale Séraphin Umba, la RdC est encore au stade de la sensibilisation, c’est pourquoi les téléphones contre-fait ne sont pas encore coupés.
“La sensibilisation va prendre 2 ans. Ceux qui se sont procurés les téléphones contre-fait avant le lancement du RAM, utiliseront ces téléphones jusqu’en novembre 2022″, renseigne Me Umba ; tout en soulignant que :”ceux qui ont acheté ces téléphones contre-fait après le lancement de la campagne ont une année, jusqu’en novembre 2021”.
Umba Kapepe note que le RAM a entre autres objectifs : faire disparaitre les téléphones contre-fait du marché, puisque, dit-il :”ces téléphones ont des conséquences néfastes sur la santé de la population”.
En même temps, avance Umba Kapepe autre objectif :”décourager les vols récurants des téléphones par le système de blocage”.
Comment se fait le blocage?
Me Umba Kapepe répond :”de prime abord avant d’acheter un téléphone, il faut le checker, en tapant x#06#, en faisant suivre cette adresse I.M.E.I qui doit ressortir impérativement 15 chiffres. Ce sont ces 15 chiffres qui attestent la qualité d’un téléphone original. Si c’est moins de 15 chiffres, le téléphone est un contre-fait”.
Me Umba poursuit :”les 15 chiffres de l’adresse I.M.E.I, sont en suite envoyés par SMS au numéro 470, pour avoir la certitude du registre des appareils mobiles, RAM, où envoyés au site www.ram.cd pour en savoir plus sur l’originalité.
“C’est donc faux et archi-faux, les rumeurs selon lesquelles des téléphones vont être bloqués de si tôt “, fait remarquer le directeur de cabinet du ministre des PTNIC, Séraphin Umba Kapepe.
Celui-ci pointe Vodacom comme responsable de ces rumeurs dans le seul but de troubler la quiétude de la population.
“Nous ne sommes qu’à l’étape de la campagne de sensibilisation”, souligne Me Umba Kapepe.
Source : C-news
Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous Article
Route Lushi2

Lubumbashi : La route qui mène vers le campus dans un état alarmant

Next Article
Mapping10ans

Mapping Rapport : le reste de pays appelé à emboîter le pas de la France

Related Posts
Total
0
Share