Sud-kivu: les étudiants insistent en exigeant la reprise immédiate des activités académiques.

Img 20210113 Wa0002
Img 20210113 Wa0002

Dans certains coins du pays, des voix s’élèvent pour exiger la reprise immédiate de cours et la décentralisation de mesures barrières contre la covid19 selon le contexte de chaque province.

Pour la cause précitée? la première marche initiée par le collège provincial des Étudiants du sud-Kivu au rendez-vous ce mardi 12 janvier 2020, a été réprimée par les éléments de la Police Nationale congolaise PNC.

Au rond point place de l’indépendance dans la ville de Bukavu chef lieu de la province du Sud-Kivu , ceux-ci se préparaient de commencer la marche dont le point de chute serait le gouvernorat de province où un mémorandum serait lu et déposé entre les mains du chef de l’exécutif provincial.
Avant tout, les membres du collège provincial des Étudiants ont entamé des négociations avec la mairie, le commandement ville de la PNC et d’autres autorités compétentes en vu du bon déroulement de la manifestation. Ces autorités ont exigé la suspension de la marche en demandant au collège de déléguer 10 Étudiants pour le dépôt de mémorandum , ce ci pour éviter l’attroupement et assumer le respect de distanciation physique primée par le chef de l’État dans la lutte contre la propagation de la pandémie à coronavirus dans le pays.

Opposés à la demande des autorités administratives, ces Étudiants de différentes Institutions de la place ont débuté avec la marche, les éléments de la PNC n’ont pas hésité à les disperser par l’usage de bombes à gaz lacrymogène. Chacun de manifestants a pris fuite sous différentes directions, parmi ceux-ci des blessés . Un petit groupe d’étudiants sont arrivés au gouvernorat malgré la peine. La société civile condamne cette répression.

Rappelons qu’à l’annonce de la deuxième vague de covid19 en RDC, le gouvernement Congolais avait annoncé une série de mesures pour limiter cette propagation. Parmi ces mesures le report de l’ouverture des écoles et Universités initialement prévue à la date du 05 janvier 2021. Étudiants, Élèves et Parents Congolais estiment que cette décision est inopportune au moment où marchés, églises, bars ,restaurants,… continent à fonctionner partout au pays pourtant ces lieux sont aussi publics au même point que l’école. Ainsi, dans une déclaration rendue publique depuis déjà près dune semaine, signée par des portes paroles des Étudiants de 18 universités de la place, ceux-ci avaient exigé la démission du comité national de riposte contre la pandémie à coronavirus dirigé par le docteur Jean Jacques Muyembe, la décentralisation des mesures contre la propagation de covid19 selon le contexte de chaque province, l’ouverture des écoles et universités; promettant ainsi d’entreprendre des actions citoyennes aux cas où le gouvernement ne prend pas en compte leurs propositions.

24hcongo / congoactu.net

Total
3
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous Article
Steve Mbikayi )

Petitions contre le bureau d'âge: Steve Mbikayi parle d'une stratégie contre-productive

Next Article
Fb Img 1610535048978

La réconciliation Kabila-Katumbi se concrétise avec "AVENIR CONGO"

Related Posts
Total
3
Share