Sud-kivu

Sud-kivu: la croissance de l’effectif de femmes libres en provenance du Burundi et duRwanda devient inquiétante pour plusieurs personnes.

La forte présence des filles et femmes d’origine Burundaise et Rwandaise à Bukavu et ses environs devient de plus en plus une question qui attire la curiosité des observateurs.

Il se vit actuellement une immigration intense des femmes et filles de la provenance haut indiquée. Elles sont dans la plupart serveuses dans des bistrots, des terrasses, des hôtels et de boîtes de nuit de la place.
Celles-ci pour la plupart très présentables et attirantes à la vue, rendent les services sans en être exigeantes quant au salaire leur proposé par des employés. Ce ci justifierait la motivation de certains business man congolais de faire appel à cette main qui ne leur coute pas chère.
Ces femmes présentent- elles des certificats médicaux avant leur accès sur le sol congolais?
Sont -elles dépistées régulièrement pendant qu’elles exercent leur profession?
Sont-elles en ordre avec les exigences de services congolais de migration?…
Ces genres des questions sont posées par des habitants de Bukavu qui observent la manière dont l’effectif de ces femmes augmente chaque jour.
Ceux-ci estiment que ces serveuses dans des boites de nuit en majorité , présentent un danger de transmettre en cascade des maladies sexuellement transmissibles MST étant donné qu’elles ont fréquemment des rapports sexuels avec des hommes fréquentant des lieux où elles se trouvent.
Selon ces mêmes observateurs, dans plus d’une dizaine des boîtes et bistrots de Bukavu où des tests de dépistage rapides ont été réalisés, les résultats laissent penser au pire puisque plus de 95% de ces filles seraient porteuses du VIH SIDA.

“Quand on sait comment elles ont régulièrement des rapports sexuels avec nombreux hommes dans la ville et combien elles attirent, on sent déjà le nombre surélevé de contamination dans la ville de Bukavu et peut-être aux environs”. regrettent nos sources qui estiment que la population doit maintenant alerter d’une part les services migratoires qui selon elles, laissent ces filles entrer au pays sans présenter un certificat médical récent pourtant cela devrait être désormais une exigence pour toute personne étrangère entrant au pays.

Nos sources appellent également la population et tous les concernés à la prudence afin d’éviter des probables contaminations de MST. “D’autre part, nous alertons la population des villes de Bukavu et Goma d’être prudente et de se méfier des attirances physiques de ces filles. Les tenenciers des bistrots, boîtes de nuit, terrasses, hôtels doivent désormais procéder aux examens médicaux avant de les embaucher. Les autorités sécuritaires et de renseignement doivent procéder à la traque de celles-là qui sont malades déjà et éventuellement les expulser vers leurs pays d’origine.

Il sied de signaler que ces femmes libres se trouvent dans la villes de Bukavu, à Goma ainsi que dans plusieurs centres commerciaux les plus proches de ces deux villes.

Salomon Mubasi

Redaction

Recent Posts

Agression de l’Est : des congolais rebelles se désolidarisent du M23 , crée le M23 rénové faute de partager inéquitable des avantages

Un nouveau mouvement vient de voir le jour en République Démocratique du Congo particulièrement dans…

1 jour ago

Kasaï central : La Dynamique Kasaï central en Marche (DYKACM) apporte son soutien aux notables et dignitaires en séjour à Kinshasa

Le coordonnateur de la structure Dynamique Kasaï central en Marche DYKACM en sigle, Emmanuel Kabengele…

1 jour ago

Politique : Manque de respect à ses compagnons de lutte, Elisabeth ESAKA Ekanga, quitte SESANGA

Un nouveau cas de démission au sein du parti politique Envol de la RD Congo,…

1 jour ago

Kasaï central : Première rencontre entre les députés provinciaux de AFDC-A et le comité directeur de ce parti en province

C'est mercredi 21 février 2024, une réunion a eu lieu au bureau du parti politique…

1 jour ago

Kasaï central : cooptation de chefs coutumiers à l’assemblée provinciale, Rémy Buanoko dénonce les irrégularités de ces opérations à Luiza

Le Sénateur, élu du Kasai central et ressortissant du territoire de Luiza, Rémy Buanoko Kalombo…

2 jours ago

Guerre à l’Est : la France appelle toutes les parties à contribuer à la désescalade et à tout faire pour maîtriser les tensions

Au cours du conseil de sécurité des nations, de ce mardi 20 février 2024, Nicolas…

2 jours ago

This website uses cookies.