Session extraordinaire à l’Assemblée nationale : le bureau d’âge trop gourmand, exige 12 millions USD !

Bureau D Age
Bureau D Age

Décidément, le Congo de Lumumba est loin de sortir de son carcan tant les dirigeants qui se sont succédés à la tête des institutions du pays ont décidé de l’achèver financièrement. Triste réalité! À chaque époque ses exploits et ses prototypes d’hommes préalablement formés dans l’art de puiser à tours des bras.

Tenez! Alors que Jean Marc Kabund eût à dénoncer à son temps, on le sait, que le bureau Mabunda dépensait 7 millions USD pour l’organisation du congrès, une révélation qui avait soulevé des montagnes jusqu’à ce que le président ai de l’Udps perda son poste de premier vice président à l’assemblée nationale.

Voici aujourd’hui, le bureau d’âge composé de trois membres seulement contre 7 du bureau déchu, se comporte en boa financier, véritable gourmand déterminé de mettre sous bière, le trésor public. Le Mobutiste Mboso Nkodia Mpuanga et ses deux accompagnateurs exigent 12 millions de dollars pour l’organisation d’une session extraordinaire d’un mois!

L’homme sait faire. Vieux routier de la politique congolaise, Pépé Mboso, 78 ans veut sauter sur l’occasion alors qu’il frappe déjà à la porte du crépuscule. Toute honte bue jusqu’à la lie, voici la répartition nocive de l’enveloppe telle que la prévoit les demandeurs:
3.5 millions Usd pour la rémunération, 8 millions Usd pour le fonctionnement et 500.000Fc pour l’élection du bureau définitif.

Drôle de dispatching mais des observateurs et spécialistes du domaine pensent que le bureau d’âges vise le lucre au point de se comporter en gourmand.

Si la dénonciation de Jean Marc Kabund avait fait des vagues, va- t- on tolérer que le même complot contre le peuple congolais condamné à revêtir éternellement le statut de sous hommes du fait de comportement anti norme de la classe politique dirigeante, reprenne une forme plus dangereuse? Qui pour oublier que les mêmes causes produisent toujours , les mêmes effets? Ici, il faudrait aussi voir combien le pays poursuit plutôt, sa descente aux enfers. Le Congo et ses dirigeantts perpétuellement insouciants est loin de se défaire de ce vêtement vieux de plusieurs décennies.

Sur cette lancée, des analystes pensent que Mboso et consorts doivent faire l’objet d’audit si jamais le montant sollicité venait à être décaissé. Aussi, il s’agira là, d’une manière d’imprimer une nouvelle dynamique dans la gestion de la chose publique. L’heure n’est il pas arrivée de parler preuves d’un État de droit ?

La réponse est vraisemblablement positive.

 

Le Baromètre / Congoactu.net

Total
3
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous Article
Leopards 25 Compressed

Sport : la liste définitive des Léopards pour le CHAN, quelques absences déplorées

Next Article
Bureau Dage Ass

Ass. Nat : 12 Millions de dollars, la très polémique somme qui entache le bureau d'âge.

Related Posts
Total
3
Share