Sénatrice Francine Muyamba : “je préfère devenir opposante plutôt que participer à la dictature”

Sénatrice Francine Muyamba

Francine Muyumba n’est pas allée avec le dos de la cuillère pour fustiger la dernière sortie médiatique du Président de la République menaçant de dissoudre le Parlement au cas où l’Informateur à nommer n’arriverait pas à définir une nouvelle majorité en sa faveur. “Personne n’a peur d’aller dans l’Opposition”, affirme la sénatrice (PPRD), élue du Haut-Katanga, dans un Tweet.

 

Face à ces menaces proférées par le chef de l’État, Francine Muyumba préfère devenir opposante que participer à la dictature”. Pour la sociétaire du Front commun pour le Congo (FCC), elle indique que “notre peuple a besoin de la paix, le sang a beaucoup coulé”. Ainsi, elle jure de ne pas participer “à la destabilisation du Congo” tout en promettant de “s’opposer à des décisions incendiaires et inconstitutionnelles”.

 

Francine Muyumba est d’avis que “bâtir une nation forte passe par le respect des textes fondateurs. Les violer signifierait un recul”. Dans la foulée, la sénatrice rappelle : “nous avons consenti tant d’efforts pour mettre ce pays en marche, nous devons veiller au respect de nos textes. La constitution, rien que la constitution et rien d’autre”.

 

L’évolution de la situation politique actuelle n’impressionne guère l’ancienne présidente de la jeunesse africaine. Francine Muyumba considère que “le changement, c’est corriger les erreurs du passé et non faire pire sous prétexte de ce qui a été fait dans le passé. Il faut faire mieux, la dictature ne sauvera pas le Congo”.

Total
4
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous Article
Arton28776

Assemblée nationale : Mboso Nkodia aux commandes du bureau d'âges

Next Article
Whatsapp Image 2020 12 09 At 9.59.55 Am

Enjeux politiques: Chasser Jeanine Mabunda pour en finir avec Sylvestre Ilunga ?

Related Posts
Total
4
Share
Enable referrer and click cookie to search for pro webber