Sénat : des billets de banque pour couler Samy Badibanga !

Ça sent le roussi au bureau de la Chambre haute du Parlement. Au moment où les sénateurs s’attendent à être convoqués pour la session extraordinaire, à l’instar des députés nationaux attendus ce matin à l’Assemblée nationale, des voix s’élèvent pour décrier la corruption qui prend corps dans le temple des sages congolais. Dans le collimateur, le Vice-président Samy Badibanga, que ses pourfendeurs veulent déchoir.

 

La sonnette d’alarme vient d’être tirée. Voyant le danger venir, l’organisation non gouvernementale ”Le Congo en danger” alerte l’opinion sur une campagne d’achat des consciences qui couve déjà au sein du Sénat, renseigne “Flash-Info”, un média en ligne.

 

D’après un communiqué paraphé par Musafiri Molisho, le Secrétaire général de cette organisation, une cagnotte de 100.000 dollars serait mobilisée pour corrompre chaque sénateur qui accepterait de signer la pétition visant à éjecter Samy Badibanga de son fauteuil de vice-président de la chambre des sages.

 

Le coup, d’après cette source, serait fomenté au sein même du bureau de la chambre des élus des élus. On reprocherait, en effet, à l’adjoint d’Alexis Thambwe Mwamba d’avoir été le seul membre du bureau à avoir refusé de boycotter la cérémonie de prestation de serment des juges de la Cour Constitutionnelle. Etant, bien entendu, le seul représentant de Cap pour le Changement (CACH), regroupement du Président de la république, Félix Tshisekedi.

 

10.000$ PAR SENATEUR !

 

Dans le sérail même du bureau du Sénat, le climat ne serait pas au beau fixe entre le Vice-président Samy Badibanga et le questeur Eric Rubuye, en ballotage entre les deux ailes du FCC. La méfiance se serait installée entre les deux personnalités, au point où le gestionnaire des finances multiplierait des manœuvres pour faire partir son collègue du bureau.

 

D’après cette Ong, le questeur aurait proposé le montant de 10.000$ aux sénateurs pour couler Samy Badibanga à travers une pétition qu’il aurait initiée à cet effet. Avant de toucher ce montant, chaque sénateur serait tenu de signer la pétition, au préalable. ”Le Congo en danger” va même plus. Elle soutient que la somme mobilisée serait juste le dixième de la cagnotte de 100.000 dollars US qui devait être allouée pour chaque élu du Sénat.

 

INDIGNATION

 

D’après des sources concordantes, cette pratique honteuse prend de l’ampleur, depuis que le Président Tshisekedi a décidé de faire basculer la majorité parlementaire au profit de l’Union Sacrée de la Nation. Ces pétitions, initiées ci et là, à travers les institutions de la République, semblent avoir comme soubassement des pots-de-vin, chiffrés à des milliers de dollars, dénoncent des habitués des arcanes du Palais du peuple.

 

”Le Congo en danger” dénonce cette manière d’agir. Elle fustige la corruption qui ne devrait pas avoir lieu dans une chambre du Parlement, composée de ceux que l’on qualifie de sages. Elle ne conçoit pas comment les sages du Sénat se laissent embarquer dans une cabale contre Samy Badibanga, sans savoir le motif réel de cette hargne.

Total
5
Shares
Previous Article
Felix Tshisekedi President Compressed

Fatshi : L'ultime bataille pour gagner le pari de l'union sacrée !

Next Article
Felix Tshisekedi (2)

RDC : Félix Tshisekedi nomme les responsables de l’école de guerre

Related Posts
Total
5
Share