Révélations Sur La Fortune Du Président Joseph Kabila

L’économiste Germain KRAMO analyse la stratégie de Kabila pour se maintenir au pouvoir alors même que son mandat expirait en 2016. D’entrée de jeu, notons qu’il a 80 entreprises privées, il ficelle les marchés autour de ses proches et amis, ce qui lui a permis d’amasser une fortune colossale. Le pouvoir et l’argent font bon ménage… La communauté internationale reste passive face à cela parce que nombre de grandes entreprises occidentales ont leur part du gâteau… La démocratie agonise sous le copinage et la corruption.

A Lire Aussi : La RDC Est Toujours En Crise Mais il y a Un Moyen De Sortir

Le Congo traverse une crise politique depuis la fin du mandat du Président Kabila en décembre 2016. Une crise consécutive au refus de ce dernier d’organiser les élections devant désigner son successeur. Pour beaucoup d’observateurs cette crise est essentiellement politique. Cependant, malgré les tentatives politiques, les nombreuses contestations et manifestations, le Président Kabila a réussi à se maintenir. Et si cette crise n’était pas que politique ? Et si Kabila avait réussi à s’accrocher, grâce à son pouvoir économique ?

Une économie accaparée par le clan Kabila

[sociallocker]De façon générale en Afrique, si le politique est là, l’économique n’est jamais loin. Le Président Kabila et sa famille ne feront pas l’exception car, selon le rapport du groupe d’étude sur le Congo (2017)[1] , les membres de la famille détiennent partiellement ou en totalité plus de 80 sociétés et entreprises créées au cours des seize dernières années. Ce sont des fermes, des banques, des entreprises de télécommunication, des compagnies aériennes, des hôtels et des sociétés impliquées dans différents types de commerce. On recense aussi des sociétés d’extraction de diamant, d’or, de cuivre et de cobalt. Ils sont donc présents dans tous les secteurs de l’économie. Ces sociétés permettent au clan Kabila de disposer d’un pouvoir économique important. Par exemple, la détention d’actifs dans des banques leur facilite les différents transferts de ressources financières aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du Congo. L’existence de filiale de banques étrangères pourrait faciliter ces transferts internationaux.

Lire l’intégralité sur Afrik.com

[/sociallocker]

Total
61
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts
Total
61
Share