Réformes RDC : Noël Tshiani propose la suppression du Sénat et des Assemblées provinciales

Noël Tshiani Muadiamvita
Noël Tshiani Muadiamvita

L’ancien candidat à la présidentielle de 2018, Noël Tshiani Muadiamvita propose la modification de la Constitution afin de réduire les dépenses budgétivores que consomment les institutions publiques congolaises.

Dans un entretien accordé à Ouraganfm.cd, Noël Tshiani a reproché à l’actuelle Constitution de donner aux institutions des dépenses budgétivores et inutiles qui empêchent le développement souhaité par la population.

Il a donc estimé que celle-ci ne permet pas au pays de fonctionner normalement, parce que ces institutions budgétivores consomment toutes les ressources budgétaires de l’Etat et ne laissent rien pour les investissements, le développement et le social de la population congolaise.

L’économiste a fait remarquer que le Sénat et les Assemblées provinciales constituent un gouffre d’argent inutile, et handicapent le bon fonctionnement de la République. Il suggère de ce fait, leur suppression pure et simple.

« Par exemple, je ne vois pas l’utilité du Sénat et des Assemblées provinciales en plus de l’Assemblée nationale qui peut concevoir seule des lois s’appliquant à tous les Congolais. Les Assemblées provinciales semblent ne s’occuper que des motions de destitution des gouverneurs, ce qui paralyse le fonctionnement normal des provinces et crée l’instabilité des institutions », a-t-il déclaré.

Aussi, M. Tshiani souhaite le changement du mode de scrutin des gouverneurs, qui permettra d’éliminer la corruption dans le système électoral pour que les chefs des exécutifs provinciaux rendent compte aux populations plutôt que d’être pris en otage par les députés provinciaux.

« Les scrutins présidentiels à deux tours accompagnés de débats contradictoires permettront d’éliminer des candidats faibles au premier tour et de laisser l’attention focalisée sur deux ou trois Candidats majeurs au deuxième tour. Les débats contradictoires permettront aux candidats de défendre leurs visions et projets de société à la population qui aura l’opportunité de choisir le meilleur d’entre eux pour gouverner le pays », a ajouté Noël Tshiani.

D’après lui, le pays a maintenant besoin d’une Constitution qui rationalise les ressources disponibles et soutient le développement du pays.

Il pense que toutes ces modifications permettraient une amélioration considérable de la démocratie en RDC.

« Ces modifications permettraient aux Congolais de choisir des dirigeants en connaissance de cause et aux institutions du pays de fonctionner normalement et au moindre coût de façon que les ressources dégagées comme épargnes soient investies dans le développement et l’amélioration du vécu quotidien de la population », a insisté le candidat malheureux à la présidentielle de 2018.

Total
4
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous Article
Les Gouverneurs

RDC : Les gouverneurs à l'épreuve de l'appât "union sacrée"

Next Article
Felix

Kasaï-Central : Tshisekedi appelé à matérialiser son engagement à faire jouer aux femmes un rôle intense dans la nouvelle gouvernance

Related Posts
Total
4
Share