RDC : Thomas Lokondo remet en cause la qualité de Fabrice Puela

Thomas Lokondo
Thomas Lokondo

L’élu de Mbandaka “ne voit pas comment on peut aller au Conseil d’Etat pour un acte d’Assemblée”

Dans l’affaire qui oppose député Albert Fabrice Puela au Bureau de l’Assemblée nationale devant le Conseil d’Etat, la voix de la sagesse du député Henri Thomas Lokondo, connu pour la pertinence de ses interventions dans les travées de l’Hémicycle, apporte un peu plus de lumière à la polémique ambiante.

Sur les ondes de Top Congo FM, l’élu de Mbandaka remet en cause la qualité de son collègue Fabrice Puela d’introduire une requête au Conseil d’Etat sur la matière en rapport avec la gestion financière de l’Assemblée nationale. Henri Thomas Lokondo fait savoir que ce qui se passe au Conseil d’Etat est un ” faux débat judiciaire ” car, dit-il, ” le Règlement intérieur de l’Assemblée nationale est la loi interne de l’Institution où sont affirmés, définis les principes, l’organisation, le fonctionnement et dans lequel sont affirmés également les sanctions et l’organe suprême qui doit les prendre, c’est-à-dire la plénière à laquelle sont envoyés tous les actes que posent les députés nationaux.”

Et au regard de cette loi interne, ” c’est là où se pose le problème de la qualité de Fabrice Puela qui a introduit une requête au niveau du Conseil d’Etat. ” Dans son argumentation, Henri Thomas Lokondo affirme que ” le rapport du Bureau n’est pas adressé à un député, que ça soit Lokondo ou Puela, mais c’est envoyé à la plénière. C’est cette dernière qui décide. ”

Commentant l’article 139, sur lequel s’accroche l’auteur de la requête, Henri Thomas Lokondo recommande de faire une lecture combinée de l’article 139 avec l’article 140 à son dernier alinéa qui stipule ” qu’en cas d’indice sérieux de culpabilité, et sans préjudice d’exposition judiciaire, l’assemblée plénière décide à la majorité absolue des membres qui constituent l’Assemblée nationale, de la perte par le concerné , donc un membre du bureau, de ses fonctions de membre du Bureau, et ce, conformément à l’article 25 du règlement intérieur de cette Chambre. Pour qu’un membre, deux ou tous les membres puissent perdre leurs fonctions, il faut que l’Assemblée plénière décide à la majorité absolue. Donc je ne vois pas comment on peut aller au Conseil d’Etat pour un acte d’Assemblée traduire en justice le Bureau de l’Assemblée nationale “, argumente Thomas Lokondo sur Top Congo FM. En un mot comme en mille, pour Lokondo, l’affaire devrait être strictement traitée à l’Assemblée nationale.

Total
3
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous Article
Fridolin Ambongo

RDC : Prise en Charge des enseignants Fridolin Ambongo dit oui

Next Article
Whatsapp Image 2020 11 23 At 07.08.49

NORD-KIVU / Justin Bitakwira à goma dans une mission de caravane de Paix dans la partie l'est du pays

Related Posts
Total
3
Share