RDC : Modeste Bahati – Puni par le FCC, récompensé par Tshisekedi

Bahati Lukwebo Afdc

Finie la longue attente. Le Chef de l’État, Félix Tshisekedi, vient enfin de désigner l’informateur annoncé depuis le 6 décembre 2020 : c’est le Sénateur Modeste Bahati Lukwebo. Placé au centre de l’action de Tshisekedi, Bahati devient officiellement l’homme de tous les enjeux. Tous les regards sont désormais braqués sur lui. La mission confiée à Bahati est délicate : identifier une nouvelle majorité parlementaire à l’Assemblée Nationale. Perçons un moment du regard la photo de cet homme politique.

Technocrate, Modeste Bahati Lukwebo est natif de la localité de Katana, dans le territoire de Kabare au Sud-Kivu. Il est détenteur d’un Master et de deux Doctorats. Son Master, il l’a obtenu en Finances Publiques à l’Université de Milan en 1982. Quant à ses deux Doctorats, l’un a été obtenu en Économie Appliquée option Finances Publiques et l’autre, en Économie Appliquée toujours, mais cette fois dans l’option Comptabilité. Le tout, à Bricham International University des États-Unis d’Amérique. Ces titres académiques lui ont ouvert la voie pour devenir Professeur d’université. Ce double Docteur preste actuellement comme Professeur de Comptabilité à l’Institut Supérieur de Commerce de Kinshasa/Gombe (ISC/Gombe).

Modeste Bahati a occupé diverses autres fonctions. Point focal au Nouveau Partenariat pour le Développement de l’Afrique (NEPAD) pour l’Afrique centrale, Président de la commission Bonne gouvernance du NEPAD en RDC, Consultant agréé de la Banque Africaine de Développement (BAD) Abidjan-Cote d’Ivoire puis, en 2005, il a été nommé à la tête de la Société Nationale d’Assurances (SONAS) en RDC.

Un poids politique séduisant

L’homme, Modeste Bahati Lukwebo a également une longue et riche carrière en politique. Il a été élu deux fois dans le territoire de Kabare lors des législatures de 2006 et de 2011. À la première législature, il va assumer le poste de Questeur de 2006 à 2009 à l’Assemblée Nationale. Plusieurs fois il a également été nommé ministre dans différents portefeuilles : Économie nationale ; Plan ; Emploi, Travail et Prévoyance sociale.

La force de Bahati réside notamment dans l’implantation de son parti politique, l’AFDC. Pendant longtemps, Bahati Lukwebo a été un fidèle allié de Joseph Kabila, ancien Président de la République. Avec un poids politique considérable. Aux élections de décembre 2018, son regroupement politique l’AFDC et Alliés “dispose de 109 élus dont 41 députés nationaux et 68 députés provinciaux. Il est suivi du PPRD qui a 108 députés dont 52 nationaux et 56 provinciaux”, lit-on sur le site internet de ce regroupement politique.

Et maintenant, des ennuis

Ses ennuis avec Joseph Kabila commencent lorsqu’il décide de postuler au Bureau du Sénat, contre l’avis du Front Commun pour le Congo (FCC), plateforme politique à laquelle il appartenait alors. Il n’a malheureusement pas été élu. Il reste Sénateur. Avec des ennuis.

Sur le plan politique, une autre aile de l’AFDC voit le jour avec, à la tête, Néné Nkulu et Steve Mbikayi. Modeste Bahati dénonce le dédoublement de son regroupement. Des procédures judiciaires sont enclenchées. Modeste Bahati semble isolé. Mais il n’en était encore qu’au début de ses peines.

Sur le plan économique, le fisc congolais se met à le traquer. Il réclame des impôts et taxes “non payés” à diverses organisations appartenant à cet élu. Bahati crie à l’acharnement. Certains de ses établissements sont visés. Un de ses hôtels est scellé à Bukavu.

Pendant ce temps, l’on voit le Sénateur Bahati commencer à se rapproche de plus en plus du Président Félix Tshisekedi. L’avènement de l’Union sacrée pour la nation s’avère alors une aubaine. Le nom de Modeste Bahati est de plus en plus cité dans les couloirs de la Présidence. Et l’homme commence à voir enfin le bout du tunnel. La Justice lui donne finalement raison : Elle accorde à Bahati la paternité et tous les droits sur le regroupement AFDC et Alliés. Ragaillardi, Bahati a même récemment sommé les dissidents de son regroupement politique à regagner la maison, sous peine de nouvelles poursuites judiciaires. Et, cerise sur le gâteau, Modeste Bahati Lukwebo est nommé informateur. Une vidéo circule en ce moment sur les réseaux sociaux où l’on voit le Sénateur jubiler à la suite de sa nomination.

Total
6
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous Article
Pprd

RDC: Le PPRD considère la désignation de Bahati Lukwebo comme informateur “violation flagrante de la constitution” et accuse Félix Tshisekedi de plonger le pays dans une crise profonde

Next Article
Fb Img 1609565697596

RDC : Franck Diongo appelle le Bureau d’âge à inclure les motions incidentielles durant la session extraordinaire pour faire tomber le 1er ministre

Related Posts
Total
6
Share