RDC : Martin Fayulu réclame des élections générales anticipées

Porte-étendard de Lamuka, Martin Fayulu Madidi est monté sur ses grands chevaux hier, mercredi 30 décembre. Dans son message des vœux adressé au peuple congolais, l’opposant au Président Félix Tshisekedi réactive son combat pour “la vérité des urnes” et réclame des élections générales anticipées.

 

A travers son discours de 24 minutes diffusé dans certains médias locaux et posté sur Youtube, le président en exercice de Lamuka, sa plateforme électorale, dresse un tableau sombre de la Nation congolaise, deux ans après ce qu’il qualifie de ”hold-up électoral”. De prime abord, celui qui s’est toujours considéré comme ”Président élu” fustige ”la théâtralisation de la vie politique”, observée depuis le scrutin de 2018.

 

Faisant l’autopsie du régime FCC-CACH, l’opposant congolais constate ”un échec cuisant sur toute la ligne”. Convaincu que ”la RDC est en péril”, Martin Fayulu estime que ”les perspectives d’avenir ne sont guère reluisantes”. Avec un brin d’humour, ce fervent admirateur et compagnon d’Etienne Tshisekedi se moque de la résurgence de ”l’Union sacrée”, brandie, selon lui, pour distraire l’opinion. “L’Union sacrée n’est rien d’autre que la seconde grossesse du couple FCC-CACH”, lâche-t-il.

 

“LE SYSTEME RESTE LE MEME”

 

“Ne soyez pas distraits, chers compatriotes, entonne le président de l’Ecidé. En réalité, ce à quoi nous assistons aujourd’hui n’est rien d’autre qu’une tentative de faire subtilement oublier le bilan négatif des deux dernières années par la mort nominale de la coalition FCC-CACH. Des fusibles ont sauté et vont continuer de sauter, des pions ont été déplacés, un nouveau nom a été trouvé, mais le système reste le même. Et avec lui, le calvaire du peuple congolais”…

 

“On prend les mêmes acteurs responsables de l’échec et on les recycle dans une blanchisserie baptisée ”Union sacrée”. Cette transhumance, que cultivent certains politiques congolais sans idéal, est un véritable cancer pour notre pays”, martèle le président en exercice de Lamuka.

 

C’est dans cette optique que Martin Fayulu propose à nouveau son plan de sortie de crise, exhortant toutefois ses compatriotes à espérer aux lendemains meilleurs. ”C’est encore possible de tout refaire et de voir venir des beaux jours pleins de gloire, d’écrire une nouvelle page en couleurs d’espoir. C’est encore possible de renaître”, conclut-il, en paraphrasant le chanteur chrétien Alain Moloto d’heureuse mémoire.

Total
2
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous Article

Rapport Mapping : Martin Fayulu invite les Congolais à soutenir le combat de Denis Mukwege

Next Article
Ilunga

RDC : le gouvernement Ilunga a enregistré un déficit d'environ 900 milliards de FC

Related Posts
Total
2
Share