RDC : Le FCC est-il déjà dans l’opposition ?

Les signes ne trompent pas. Celle qui était jusqu’ici, la méga plate-forme du Congo, est en train de se la couler douce à l’autre bord de la vie politique congolaise, facile à déchiffrer dans l’attitude de ses membres, ses déclarations et ses réactions aux décisions du président de la République.

Tout semble indiquer que le Front Commun pour le Congo a basculé. En bonne clairvoyante, Francine Muyumba, sénatrice et membre de cette famille politique, avait il y a quelques semaines, déclaré qu’elle était prête à aller dans l’opposition plutôt de soutenir les anti-valeurs et la violation de la constitution. Aujourd’hui, l’étau se resserre peu à peu autour du clan Kabila. En voie de perdre définitivement la majorité parlementaire, le bureau Mabunda déchu, plusieurs gouverneurs si pas tous, rejoignent l’union sacrée… Que reste-t-il à faire au FCC ? La porte de l’opposition grande ouverte, et il semble l’avoir franchie de quelques centimètres, en attendant…

Pendant ce temps, des politiciens et acteurs de la société civiles avisés scrutent les faits et gestes du FCC, et parviennent à une conclusion. Les acolytes des l’ancien chef de l’État sont déjà de l’opposition et en développent les symptômes petit à petit. Alors que récemment, le chroniqueur politique, Christian Bosembe, évoquait dans sa tribune, l’apprentissage douloureux de l’opposition par le FCC, des déclarations confirmant la nouvelle position des pairs de Ramazani Shadary se multiplient.

Hier mardi par exemple, les députés FCC ont par tous les moyens essayé de faire retirer le contrôle parlementaire des points à l’ordre de la session extraordinaire convoquée à l’assemblée nationale. Certains sont allés même jusqu’à forcer le rapporteur du bureau d’âge d’arrêter la lecture de l’ordre du jour, poussant la tribune, semant des troubles invraisemblables au siège du parlement, tout ceci sans succès à la fin. “le FCC entame l’apprentissage de l’opposition en tentant d’empêcher la lecture de la décision portant convocation de la session extraordinaire”, réagissait Claudel André Lubaya, député national.

Nombreux de ceux qui ont assisté à la scène d’hier, conviennent que ce sont les attitudes des opposants. “un incident maitrisé à l’assemblée nationale. La situation est calme au palais du peuple. Comprenez que, la nouvelle opposition FCC n’a pas encore maitrisé toutes les notions de l’opposition Républicaine”, lançait Honoré Mvula, analyste politique pro-Tshisekedi. Mais il n’est pas le seul à avoir ce constat. “La plénière de ce jour permet de constater que le FCC commence sa carrière dans l’opposition avec brio et étonnement du jury”, commentait le juriste Hervé Diakese sur Twitter. Il est pour l’heure, difficile de penser que le FCC s’en sortira dans l’opposition, voilà une raison pour tout faire afin de conserver sa majorité parlementaire, sans quoi, la vie future promet d’être pénible.

Rédaction : Congoactu.net

Total
3
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous Article
Denis Mukwege

RDC : la réaction de Denis Mukwege sur l'arrestation de Roger Lumbala à Paris

Next Article
Ilunga Ilunkamba

RDC : « Avant février, Ilunkamba ne sera plus premier ministre »

Related Posts
Total
3
Share