Accueil Économie En RDC RDC : la Banque Centrale du Congo projette un taux de croissance de 6,1 % en 2022

RDC : la Banque Centrale du Congo projette un taux de croissance de 6,1 % en 2022

par Redaction
0 comment 110 vues

La Banque Centrale du Congo (BCC) se dit optimiste quant aux perspectives pour l’année 2022. Dans cette optique, elle projette un taux de croissance de 6,1% en 2020.

C’est ce qu’annonce un communiqué émis par l’Institut d’émission à l’issue de la réunion virtuelle du Comité de politique monétaire (CPM) tenue le jeudi 30 décembre 2022.

Présidée par la Gouverneure de la Banque Centrale du Congo (BCC), Malangu Kabedi, cette réunion du CPM a abordé plusieurs points.

Selon le communiqué, il est projeté une inflation annuelle autour de 5,0%. Pour y arriver, les experts de la BCC en appellent à une mise en œuvre rigoureuse des politiques économiques saines telles qu’initiées en 2021. Allusion faite notamment au pacte de stabilité conclu entre la BCC et le ministère des Finances, au maintien d’un cadre solide de coordination des politiques monétaires et budgétaires ainsi qu’à l’exécution minutieuse des réformes macroéconomiques et structurelles. Celles-ci ont l’avantage de mettre l’économie sur la voie d’une croissance forte, durable, inclusive et diversifiée.

Plusieurs points ont constitué l’essentiel des échanges notamment les sujets ayant trait à l’analyse des principaux faits économiques et financiers du pays.

Il était également question d’analyser les perspectives à court terme pour l’année 2022.

Le communiqué de la BCC note que 2021 a été marquée par la stabilité du cadre macroéconomique au niveau de l’économie nationale.

Plusieurs facteurs seraient à la base de cette stabilité, notamment la bonne coordination dans la conduite des politiques budgétaires et monétaires du pays.

Les dernières estimations basées sur les réalisations de fin septembre 2021 indiquent que la croissance économique atteindrait 5,7% en 2021, bien en hausse par rapport au taux de 1,7% réalisé en 2020 et au delà des projections.

Le secteur minier est la source principale de cette croissance.

D’après les experts, il s’est ainsi observé une embellie des cours mondiaux des principaux produits d’exportation de la République Démocratique du Congo.

Cette croissance s’explique aussi par le fait de faibles variations de l’inflation en 2021. Cette inflation est estimée à 5,1% pour l’année, plus faible que la précédente période.

Il s’est également observé que le taux de change s’est déprécié de 1,4% en 2021 contre 15,2% en 2020.

L’année 2021 a également enregistré une absence de chocs majeurs sur les marchés de biens et services et celui de changes.

Pour le Comité de politique monétaire (CPM), le taux directeur de la BCC devrait passer de 8,5% à 7,5% et les réserves obligatoires seront désormais constituées dans la monnaie du dépôt. C’est de cette manière que ces mesures contribueront au renforcement du financement de l’économie en monnaie nationale et soutenir la dedollarisation de l’économie.

Source : zoomeco via congoactu

You may also like

Leave a Comment

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies