RDC : Joseph Kabila Bat le rappel des troupes FCC à Lubumbashi

Fcc Shadary

Le glas a-t-il sonné pour le Front commun pour le Congo (FCC), plateforme politique portée par l’ancien président congolais Joseph Kabila? A la suite des derniers événements survenus à l’Assemblée nationale, nombre de Congolais seraient tentés d’y répondre par l’affirmative.

 

Cependant, côté FCC, la situation actuelle est loin d’être un échec définitif. Moins encore, un motif de baisser la garde. Bien au contraire.

 

En dépit de la déchéance du bureau Mabunda du perchoir de l’Assemblée nationale le 10 décembre, la Kabilie ne s’avoue pas vaincue.

 

Autour de l’Autorité morale, Joseph Kabila en séjour depuis plusieurs jours à Lubumbashi, les sociétaires du Front Commun pour le Congo multiplient des réunions pour peaufiner des stratégies en vue de reconquérir le bureau de la Chambre basse du parlement congolais qu’ils ont perdu à la suite de la destitution du bureau Mabunda par voie de pétitions.

 

Selon des sources, hier mardi à la ferme de Kashamata, le comité de crise conduit par Raymond Tshibanda avec notamment Geneviève Inagosi et Boniface Balagame, a eu une séance de travail avec le sénateur à vie Joseph Kabila. Ont été associés à ladite réunion, Emmanuel Shadary et Néhémie Mwilanya, membres de la coordination du FCC.

 

D’après un haut cadre de la Kabilie qui s’est exprimé sous couvert de l’anonymat, il a été décidé que le camp Kabila présentera les candidats à tous les postes du bureau de l’Assemblée nationale.

 

On rappelle qu’à la demande du Président Félix Tshisekedi, le bureau d’âge de l’Assemblée nationale présidé par Christophe Mboso Nkodia Mpuanga (ex-FCC?) devait convoquer une session extraordinaire de cette Chambre du Parlement le 5 janvier 2021.

 

Cette session aura comme principal point à l’ordre du jour l’examen de la pétition contre le questeur adjoint de l’Assemblée nationale, unique rescapé circonstaciel du tsunami du 10 décembre et l’élection du bureau définitif de l’Assemblée nationale.

 

D’ores et déjà, la bataille s’annonce âpre pour les deux camps rivaux. Le ticket FCC et celui de l’Union Sacrée s’affronteront dans un classico pour occuper tous les fauteuils de l’Assemblée restés vacants après la déchéance du bureau Mabunda.

 

Toutefois, la famille politique de Joseph Kabila croit encore faire venir dans ses rangs, ses députés qui avaient voté pour la pétition contre le bureau Mabunda.

 

Pour le Front Commun pour le Congo, le vote d’une frange de ses députés pour déchoir l’équipe Mabunda était dicté par des frustrations et ne signifie pas forcément le basculement ou l’émiettement de la Majorité.

 

Dans le camp de l’Union Sacrée, nouvelle coalition politique créée par Félix Tshisekedi, après son divorce d’avec son prédécesseur, on affûte également des armes pour occuper le bureau de l’Assemblée nationale après la victoire (inattendue?) symbolisé par la déchéance de l’équipe Mabunda, majoritairement FCC.

 

Dans la perspective de nouveaux enjeux politiques qui se présentent désormais devant lui pour les trois années restantes de son quinquennat, le chef de l’Etat avait réuni le week-end dernier Moïse Katumbi, Jean-Pierre Bemba et les regroupements politiques dissidents du FCC pour opérationnaliser la nouvelle Majorité version Union Sacrée.

 

Modeste Bahati, un autre poids lourd qui a rejoint l’Union Sacrée, sera reçu par Fatshi avec son regroupement AFDC avant la fin de la semaine.

 

Selon plusieurs sources, l’Union Sacrée s’apprêterait déjà à présenter son ticket au bureau de l’Assemblée nationale.

 

A en croire les mêmes sources, le poste de président de l’Assemblée reviendrait à Ensemble de Moïse Katumbi.

 

Christophe Lutundula et Christian Mwando sont de plus en plus cités pour succéder à Jeanine Mabunda à la tête du bureau de l’Assemblée nationale.

 

Pour le moment, dans le camp du FCC la liste ou les noms des prétendants aux différents postes du bureau de la Chambre basse ne sont pas encore connus. Le comité de crise organisera des concertations pour trouver un consensus sur la désignations de candidats aux 7 postes du bureau de l’Assemblée nationale, président, 1er vice-président, 2ème vice-président, rapporteur, rapporteur adjoint, questeur et questeur adjoint.

Total
4
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous Article
Cedric Bakambu Foot Rdc 1 710x423

Foot-transfert : Cédric Bakambu proche de l'Atletico Madrid

Next Article
Félix Tshisekedi, La 7e Conférence Des Gouverneurs

RDC : Clôture de la 7e conférence des Gouverneurs par une motion de soutien à Félix Tshisekedi

Related Posts
Total
4
Share