RDC-Esu: Retrait de IPR: les professeurs sollicitent l’implication de Felix Tshisekedi

Img 20200521 Wa0002
Img 20200521 Wa0002

Le Conseil des professeurs des universités au Congo (CPUC) en sigle, demande l’implication de Félix Tshisekedi, président de la république démocratique du Congo, pour le retrait de l’Impôt professionnel sur le Revenu des professeurs des universités.

Pour le secrétaire général de CPUC, David Lubo Yambele, le non retrait de l’IPR risque d’avoir un impact négatif sur les activités académiques.

Notons que le gouvernement congolais a étendu, dès janvier 2020, la perception de l’Impôt professionnel sur les rémunérations (IPR) aux fonctionnaires du secteur public.
Cette mesure bien que légale rencontre quelque opposition dans le camp des fonctionnaires de l’Etat. Mais le gouvernement a commencé de prendre langue avec le banc syndical pour expliquer le bien fondé de cet impôt qui est un devoir citoyen.
C’est dans le souci d’accroitre ses recettes que le Gouvernement congolais a décidé de retenir, dès janvier 2020, 15% de l’IPR sur la prime des agents et fonctionnaires de l’Etat. Mais, aussi, c’est pour mettre en application un des repères structurels convenus avec le FMI dans le cadre du Programme de référence signé en octobre 2019.

Gilbert Ngonga

[fc id=’4′ align=’center’][/fc]

Total
6
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts
Total
6
Share