Pourquoi Les Prochaines 24 heures Seront Décisives Pour L’avenir du Pays

Les commentateurs locaux ont émis des doutes et exprimé leurs préoccupations avant la signature d’un arrangement spécial qui devrait permettre la mise en œuvre effective d’un accord entre les acteurs politiques en République démocratique du Congo attendue aujourd’hui (lundi 27 mars).

L’accord politique du 31 décembre entre l’opposition – dont la plate-forme de coalition Le Rassemblement – et le président Joseph Kabila, accusé de vouloir rester au pouvoir au-delà de sa limite constitutionnelle, a signalé que tout était en place pour que le pays puisse finalement Vers son premier transfert démocratique pacifique.

Mais l’opposition a accusé Kabila de bloquer délibérément la mise en œuvre de l’accord de partage du pouvoir, facilité par les évêques congolais (Cenco) menant à un nouveau gouvernement d’union.

On craint que des groupes armés ne cherchent à capitaliser sur l’incertitude politique qui prévaut pour provoquer une violence et une instabilité généralisées dans un pays déjà fragile.

Décrivant une situation de «rupture», le quotidien L’Avenir a déclaré ce matin que le point d’achoppement demeure le profil du candidat au poste de Premier ministre, son processus de nomination et de nomination, la taille et le format du gouvernement, Les responsabilités entre les composantes, ainsi que le rôle du Cenco à la fin des pourparlers.

Dans ses pages où il peint une image «sombre et compliquée», L’Avenir envisage l’avenir de la RDC, en disant que «si nous nous en tenons à la volonté de la classe politique de la RDC, nous sommes loin d’être les bois”. Selon le journal, la seule lueur d’espoir pour la RDC reste une intervention de Kabila lui-même.

Le quotidien Le Phare, quant à lui, a décrit le «désaccord total» entre les différentes parties, tandis que la publication de nouvelles en ligne Cas-info.ca a dit que les cloches d’alarme sonnent bruyamment en RDC. Ces commentaires ont été repris par Cenco, dont les représentants le 26 mars ont déclaré qu’ils perdaient la patience.

Pour les 7sur7.cd site de nouvelles en ligne, les prochaines 24 heures sera décisive pour l’avenir de la RDC.

Citation de Cas-info.ca, la secrétaire générale de Cenco, Donatien Shole, a déclaré: «La médiation nous propose de nous réunir à 20h00 (UCT) pour la signature, espérant que pendant la journée les quelques points restants à résoudre seront résolus. Dit Cenco a été déterminé à s’en tenir à l’horaire «parce que trop est trop».


Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Previous Article

Alphonse Ntumba Luaba : La RDC a Un Problème de Gouvernance Politique, économique et Sociale

Next Article

"Arrangement Spécial" Joseph Kabila s'engage à Un Consensus

Related Posts
Total
0
Share