Accueil A la Une Procès 100 jours : Vital Kamerhe a été victime d’une «injustice» ( Baudouin Mayo)

Procès 100 jours : Vital Kamerhe a été victime d’une «injustice» ( Baudouin Mayo)

par Redaction
0 comment 3 vues

Nommé directeur de cabinet du chef de l’État en janvier 2019, Vital Kamerhe a été arrêté le 8 avril 2020 et condamné à 20 ans de prison au premier degré puis à 13 ans au deuxième degré, avec l’entrepreneur libanais Jammal Samih, 79 ans, pour le détournement d’environ 50 millions de dollars.

Malgré ce procès et cette condamnation inédite, véritable feuilleton en RDC, M. Kamerhe clame son innocence et ses proches dénoncent une certaine  » injustice ». Ses partisans parlent d’un « procès politique » pour l’empêcher de se présenter à la présidentielle de 2023.

L’ancien Secrétaire Général de l’UNC, Baudouin Mayo l’a reconnu à plusieurs reprises et pense qu’un jour Vital Kamerhe pourra bénéficier d’une justice juste.

«La Justice de la RDC manifeste désormais son indépendance. Félicitations au Chef de l’Etat et aux 3 hautes Cours du pays. Je suis en droit d’espérer un jour une justice juste pour mon frère, Vital Kamerhe, Président National/UNC dont les qualités ont été vantées par le Président de la République à Goma», a déclaré l’ancien vice-premier ministre du budget sous le Gouvernement Ilunga Ilunkamba.

Au cours d’une interview à Goma en juillet 2021, le Chef de l’État évoquait le cas Vital Kamerhe.

« C’est qui est arrivé est arrivé, nous le déplorons tous mais je continue à croire que Vital Kamerhe est non seulement quelqu’un de sérieux, de correct et en plus quelqu’un dont la République a besoin grâce à son intelligence, grâce à son expérience et je suis convaincu qu’il jouera à nouveau un rôle dans ce pays ».

Cela étant, Baudouin Mayo qui est avocat de formation reconnaît au mois d’octobre que Vital Kamerhe a été mal défendu par ses avocats.

« Il est en cassation, je ne sais pas comment ça va se terminer au niveau de la cassation et je lui ai toujours dit de prendre courage. Vous connaissez l’histoire de Mandela ? Ça peut lui arriver aussi un jour, je lui ai toujours dit d’espérer en Dieu. Tout le monde le sait et mon langage est constant là-dessus, combien Vital a détourné ? Combien ? Le détournement c’est lorsqu’un agent public comme Vital Kamerhe, Dircab du Chef de l’État prend l’argent de l’État qui était destiné à autres choses pour empocher ou faire autres choses, est-ce-que nous sommes dans ce cas de figure ? », s’est-il interrogé.

Rappelons que Vital Kamerhe a interjeté appel contre cette décision rendue en première et deuxième instance. Le procès en appel n’a jamais eu lieu pour des raisons de procédure.

You may also like

Leave a Comment

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies