Accueil A la Une Monde : Denis Mukwege, 1er médecin africain promu au titre de membre Honoris causa de l’Académie de médecine de France

Monde : Denis Mukwege, 1er médecin africain promu au titre de membre Honoris causa de l’Académie de médecine de France

par Redaction
0 comment 16 vues

En plus du prix Nobel de la paix, le gynécologue congolais Denis Mukwege, a reçu, le mardi 11 janvier 2022, le titre de membre Honoris causa de l’Académie de médecine de France lors d’une cérémonie organisée à cet effet.

A ce titre, Denis Mukwege est devenu le premier médecin africain à recevoir l’une des plus prestigieuses distinctions décernées par les universités françaises.

Dans son mot de circonstance, Denis Mukwenge a expliqué à ses confrères comment le viol est utilisé comme arme de guerre dans l’Est de la RDC. Occasion pour Dr Denis Mukwege de décrire les conséquences néfastes et très dangereuses que cet acte pervers entraîne dans la vie des femmes victimes.

Pour ce faire, il a évoqué une expérience personnelle assez difficile, telle qu’il le qualifie. Il s’agit de la tragédie qu’il a vécue lors d’une attaque de l’hôpital de Lemera en 1996.

« L’expérience a rendu la pratique médicale tel un supplice tellement que ça lui rappelait l’innommable », a-t-il déclaré.

« Au mépris de la règle la plus élémentaire du droit humanitaire international, l’hôpital de Lemera a été attaqué. Les patients et une partie de notre personnel ont été sauvagement assassinés. Taraudé par cette tragédie, j’ai passé deux ans sans exercer », a dit le Prix Nobel de la paix Denis Mukwege.

Par ailleurs, le médecin activiste des droits de l’homme a déploré le fait que le personnel soignant est devenu la cible des belligérants sur les différentes lignes de front à travers le monde.

En rappel, Dr Denis Mukwege est un gynécologue et militant des droits de l’homme congolais, surnommé « l’homme qui répare les femmes ».

Il a reçu de nombreuses distinctions pour son engagement contre les mutilations génitales pratiquées sur les femmes en République démocratique du Congo, dont le prix Sakharov en 2014 et le prix Nobel de la paix en 2018.

Source : zoomeco via congoactu

You may also like

Leave a Comment

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies