Massacre de 11 civils à Kinyambaore /Béni : l’armée appelée à sécuriser les milieux abandonnés par la population

Img 20200925 Wa0006
Img 20200925 Wa0006

La société civile, forces vives du secteur de Ruwenzori, appelle les militaires FARDC à sécuriser les milieux déjà abandonnés par la population suite aux attaques rebelles depuis février 2020. Cette structure s’exprime ainsi après l’attaque rebelle de la nuit du mercredi au jeudi 24 septembre dans le village de Kinyambaore.

Cette attaque rebelle dans ce village du groupement Bolema a fait 11 morts. Plusieurs habitants se sont déplacés vers des milieux supposés sécurisés.

A en croire Paluku Batoleni Wilson, le bilan provisoire est de 11 morts.

Il a fait savoir que c’est toujours les ADF.
” Nous demandons aux FARDC de multiplier leurs efforts pour sécuriser les milieux abandonnés par la population”, déclare-t-il, avant de poursuivre qu’il y a eu mouvement de la population hier. Elle est embrouillée par ces massacres ».

La structure citoyenne demande au président de la République de concrétiser sa promesse pour le retour de la paix dans la région de Beni.

Daniel Muhindo

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts
Total
1
Share