Justice : L’ancien chef de guerre congolais Roger Lumbala arrêté à Paris

Roger Lumbala
Roger Lumbala

Roger Lumbala a passé le Nouvel An dans une prison française. A 62 ans, cet ancien seigneur de guerre congolais soupçonné par les Nations unies de massacres de civils – mais aussi de viols, de torture, de cannibalisme et de pillages –, a été arrêté en pleine rue à Paris le 29 décembre 2020 par l’Office central de lutte contre les crimes contre l’humanité (OCLCH).

A l’issue d’une garde à vue de quatre-vingt-seize heures, en partie passée dans une chambre sécurisée de l’Hôtel-Dieu en raison d’un état de santé précaire, M. Lumbala a été mis en examen, samedi 2 janvier, pour « participation à un groupement formé en vue de la préparation de crimes contre l’humanité » et « complicité de crimes contre l’humanité ».

Les faits reprochés à l’ancien chef de guerre se sont déroulés entre 2000 et 2003 dans les provinces de l’Ituri et du Haut-Uélé, dans le nord-est de la République démocratique du Congo (RDC). A l’époque, Roger Lumbala est à la tête du Rassemblement congolais pour la démocratie-National (RCD-N), un mouvement rebelle soutenu par l’Ouganda voisin.

Il était déjà dans le viseur de l’Office central de lutte contre les crimes contre l’humanité. Le journal précise que le président du RCD-N a passé le jour de l’an à la prison de la Santé, dans l’est du quartier du Montparnasse du 14e arrondissement de Paris.

Soupçonné notamment de torture, viols, de cannibalisme et de pillages pour des faits commis en 2000 et 2003 dans l’Est de la RDC, il a été mis en examen pour « participation à un groupement formé en vue de la préparation de crimes de guerre » et « complicité de crimes de guerre », ajoute la même source.
Ancien député national, ancien Ministre du Commerce extérieur, il avait ces derniers mois apporter son soutien à Félix Tshisekedi.
Total
1
Shares
Previous Article
Fardc 3

Insécurité au Nord-Kivu : Les FARDC alertent sur leur position de faiblesse

Next Article
Jp Bemba

Tueries à Beni : Bemba appelle à une opération "d'envergure" pour mettre fin à cette insécurité

Related Posts
Total
1
Share