Kinshasa: Un dispositif policier musclé à l’Assemblée nationale ce jeudi

Police Intervene As Rival Political Parties Clash In

Pour limiter l’accès au Palais du peuple, la police nationale congolaise a renforcé ces éléments bien équipés au tour du Parlement.

Cette décision a été prise à l’issue d’une réunion que Sylvano Kasongo, commissaire divisionnaire adjoint et commandant de la PNC ville de Kinshasa a tenu avec tous les commandants de grandes unités.

Il a été décidé au cours de cette rencontre tenue mercredi dans la soirée, que seuls les parlementaires, leurs assistants, la presse et les personnes travaillant au palais du peuple auront accès aux bâtiments ce jeudi à l’occasion de la plénière sur l’examen des pétitions visant la destitution de Jeanine Mabunda et des autres membres du bureau. Un périmètre de sécurité a été défini.

Ce n’est plus un secret pour personne, de violents incidents se sont produits dans la salle de congrès de l’Assemblée nationale le 7 décembre.
Pupitre arraché, chaises jetées vers des députés… tels sont les actes barbares qui s’étaient produits le jour là au temple de la démocratie congolaise.

Ces scènes, survenues au lendemain de l’annonce par le président Félix Tshisekedi de la fin de la coalition au pouvoir, ont suscité l’inquiétude de l’ONU, selon qui la RDC « ne peut pas se permettre une crise institutionnelle grave ».

GNM

Total
6
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous Article
Antonio Guterres

Crise politique en RDC: Antonio Guterres appelle les protagonistes à fumer le "calumet de la paix"

Next Article
Mabunda

Assemblée nationale: Examen des pétitions contre le bureau Mabunda confirmé ce jeudi

Related Posts
Total
6
Share