Haut-Katanga : Jacques Kyabula Katwe, est victime d’une campagne de diabolisation

Jacques Kyabula Katwe
Jacques Kyabula Katwe

Le gouverneur du Haut-Katanga, Jacques Kyabula Katwe, est victime d’une campagne de diabolisation visant à l’opposer fortuitement au chef de l’État, Félix Tshisekedi, dont il est d’ailleurs le représentant dans cette partie du territoire national.

Dans l’entourage du chef de l’exécutif provincial du Haut-Katanga, on dénonce le comportement zélé de certains militants du parti présidentiel qui pensent faire plaisir au chef de l’État à travers la campagne de diabolisation sans aucun fondement.

« Des mémoires des Congolais jamais la province du Haut-Katanga n’a connu son apogée comme sous le gouverneur Jacques Kyabula. Ce digne fils fait tout pour le décollage de sa province grâce aux actions à impacts visibles. Il milite pour la cohésion et l’unité de la population de sa province afin de répondre aux exigences politiques et socioéconomiques. De part son éducation, Jacques Kyabula ne peut, en aucun cas, toucher aux biens publics comme d’aucuns le pensent à travers les réseaux sociaux », a confié d’un ton ferme, à Ouraganfm.cd, un proche du gouverneur Kyabula.

Dans la même optique, la source soutient que les initiatives prises par le gouverneur Kyabula en faveur de l’économie de sa province est un grand démenti contre les fausses accusations alléguées contre lui par ses détracteurs.

« En initiant les péages dans le Haut-Katanga, l’homme ne pense qu’à renflouer les caisses de l’Etat. Pour ce faire, il a mis en place une gestion transparente pour une bonne traçabilité des recettes loin de membres de sa famille qui ne sont concernés ni de près, ni de loin de tout ce qui se passe à la DPGP. A ce stade, Jacques Kyabula Katwe s’affiche comme le sauveur de la province du Haut-Katanga et travaille en parfaite collaboration avec le président de la République et chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo. L’homme sait faire la différence entre les activités de son parti politique et la vision du président de la République consignée dans le programme le peuple d’abord qui est d’ailleurs en vogue au Katanga », a-t-il martelé.

Pour prouver que les accusations portées contre le numéro 1 de la province cuprifère sont fausses, son bras droit a évoqué la séance de travail tenue jeudi à Lubumbashi entre lui et le conseiller du président de la République en charge de l’environnement, Delly Tshiona, ayant porté sur le recouvrement des taxes du Fond forestier national (FFN).

Total
3
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous Article
Lubero Des Acteurs De La Société Civile Menacés De Mort Par Des Miliciens

Lubero : des acteurs de la société civile menacés de mort par des miliciens

Next Article
Palais Justice Gombe

RDC : le Coordonnateur de l’APLC convoqué ce vendredi 18 décembre au Parquet général près la Cour d’Appel de Kinshasa

Related Posts
Total
3
Share