Francine Muyumba : Thambwe Mwamba, ne sera pas déchu de ses fonctions par une quelconque pétition

Francine Muyumba Thambwe Mwamba, Ne Sera Pas Déchu De Ses Fonctions Par Une Quelconque Pétition
Francine Muyumba Thambwe Mwamba, Ne Sera Pas Déchu De Ses Fonctions Par Une Quelconque Pétition

Le président du Sénat, Alexis Thambwe Mwamba, ne sera pas déchu de ses fonctions par une quelconque pétition des élus des élus, rassure la sénatrice Francine Muyumba, membre du FCC. Sur Top Congo, elle précise que cette question n’est pas d’actualité et n’a pas été non plus abordée par le speaker de la chambre des sages dans son discours de clôture de la session budgétaire de septembre.

 

La sénatrice Francine Muyumba a, à cette occasion, démenti des informations relayées par certains médias, selon lesquelles le président du Sénat démissionnerait après la réception de la pétition contre lui. Elle rappelle à cet effet que le discours d’Alexis Thambwe Mwamba demeure encore disponible pour être consulté.

 

La jeune sénatrice confirme que la session de septembre a été bel et bien clôturée, en vue de permettre aux sénateurs de débuter leurs vacances parlementaires.

 

Répondant à ceux qui pensent qu’Alexis Thambwe Mwamba peut être destitué par une motion ou pétition, Francine Muyumba hausse le ton: «Le Sénat est une grande maison de la sagesse politique. Les billets verts ne font pas perdre la raison aux sénateurs. Ce qui s’est passé à l’Assemblée nationale aura du mal à se produire au Sénat. »

 

Sur la toile, en effet, des rumeurs rapportent que la pétition contre le président du Sénat aurait déjà récolté plus de 80 signatures sur le 108 sénateurs de la Chambre haute. Selon certaines allégations, cette pétition rentre dans la logique de changement de majorité au niveau du Parlement, en vue de soutenir le programme du Chef de l’Etat, à travers l’Union sacrée de la nation.

 

Le président de la République, Félix Tshisekedi, a rappelé dans son dernier discours sur l’état de la nation que la coalition FCC-CACH n’avait pas permis à l’Exécutif de répondre favorablement aux attentes de la population. D’où, la nécessité de faire basculer la majorité, contrôlée par la famille politique de Joseph Kabila vers une coalition beaucoup plus conquise à sa cause.

 

Le premier épisode de cette série a été la déchéance du bureau Mabunda, au niveau de la Chambre, pour passer à une seconde étape, celle de la destitution du gouvernement par motion de défiance, avant d’envisager de faire de même au Sénat.

 

Tout reste à savoir avec la session extraordinaire qui s’annonce déjà dans les tous prochains jours en vue d’aborder la question de la démission du gouvernement. Cela va permettre au chef de l’Etat de nommer rapidement un informateur pour identifier la nouvelle majorité à l’Assemblée nationale et donner la voie à la formation du nouveau gouvernement de l’Union sacrée.

Total
5
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous Article
Gouverneur Carly Nzanzu

Nord Kivu : Le gouverneur Carly Nzanzu convoqué aussi à Kinshasa

Next Article
Le Gouverneur Richard Muyej Convoqué à Kinshasa

RDC : Le gouverneur Richard Muyej convoqué à Kinshasa par sa hiérarchie

Related Posts
Total
5
Share