FELIX TSHISEKEDI PRÔNE UN CONTRAT-PROGRAMME ENTRE LE GOUVERNEMENT CENTRAL ET LES GOUVERNEURS DE PROVINCES

FATSHI PRÔNE UN CONTRAT-PROGRAMME ENTRE LE GOUVERNEMENT CENTRAL ET LES GOUVERNEURS DE PROVINCES

Cette feuille de route permettrait au chef de l’Etat de mieux sanctionner la gouvernance des exécutifs provinciaux après chaque évaluation trimestrielle.

Les gouverneurs de provinces sont prévenus. Plus rien ne sera comme avant. Le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, va devoir évaluer, trimestriellement, la gouvernance des exécutifs provinciaux à partir du contrat-programme qu’ils vont signer avec le Gouvernement central. Le chef de l’Etat l’a dit hier lundi 13 mai aux gouverneurs de provinces réunis en séminaire de mise en train de trois jours à Kinshasa.

“Au cours de ce séminaire où les différents intervenants vont développer en profondeur les axes et piliers que je viens de vous dévoiler à titre indicatif, je voudrais, quant à ce, qu’un contrat-programme soit conclu entre vous et l’exécutif national, qui me permettrait d’évaluer les performances de chacun de vous, en vue de me donner la possibilité de bien sanctionner votre gouvernance après chaque évaluation trimestrielle”, a déclaré le chef de l’Etat dans son adresse.

Le Président de la République a promis d’accorder des moyens conséquents aux provinces dans le cadre de la rétrocession pour développer ces entités.”Je veillerai, dans le cadre de la rétrocession que les moyens conséquents vous soient alloués pour vaincre le défi du développement”, a dit Félix Tshisekedi.

Les exécutifs provinciaux devront intégrer dans leur programme de gouvernance la vision du nouveau chef de l’Etat.

“Vous avez l’obligation d’élaborer vos programmes respectifs en intégrant ma vision qui vise le développement intégral de notre pays. En d’autres termes, l’homme sera au centre de toutes vos actions, dans les différents domaines de la vie. Je compte sur chacun de vous pour qu’à l’issue de mon mandat, nous puissions amener ensemble le changement que j’avais promis au peuple congolais au cours de ma campagne électorale “, a déclaré le chef de l’Etat.

FATSHI a détaillé sa vision qui ” se décline autour de 4 axes stratégiques à savoir : l’homme, la croissance économique, la bonne gouvernance et la société solidaire “.

LE PEUPLE D’ABORD

Le Président de la république a insisté sur le développement du pays qui passe à ses yeux par la lutte contre les antivaleurs.

“Les antivaleurs qui minent nos institutions constituent le premier obstacle à tout effort de développement. Je combattrai avec la dernière énergie la corruption, le détournement des deniers publics, le tribalisme, le népotisme, la concussion, le clientélisme, l’incivisme, le respect des droits humains et libertés fondamentales sera assuré”, a promis FATSHI.

Ses priorités sont regroupées dans 20 piliers. Entre autres :la pacification du pays, la réconciliation nationale, la consolidation de la démocratie, l’instauration de l’Etat de droit et son autorité à savoir : l’armée nationale, la police nationale, les services de renseignement, la justice, les droits de l’homme, l’administration publique, l’administration du territoire et la décentralisation…

Félix Tshisekedi a aussi rappelé aux gouverneurs : ” Vous avez été élus pour servir le peuple d’abord “. Il faut dire que beaucoup de résolutions de Conférences de gouverneurs sont restées lettres mortes.

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Previous Article
Zacharie Bababaswe : toutes nos assemblées délibérantes sont une affaire de 150 familles

Zacharie Bababaswe : toutes nos assemblées délibérantes sont une affaire de 150 familles

Next Article
RDC : un bébé guéri d'Ebola (ministère)

RDC : un bébé guéri d'Ebola (ministère)

Related Posts
Total
0
Share