EPST : « Ils ont décidé de sacrifier nos enfants », s’indignent les parents sur le report de la reprise des cours

Eleves Classe Kinshasa

Les élèves congolais du primaire et leurs aînés du secondaire, et même les étudiants vivent des vacances de Noël prolongées alors qu’elles ont été anticipées de quelques jours sur décision du chef de l’État, à l’idée de limiter la propagation du virus dans les milieux scolaires. Les élèves s’apprêtaient pourtant à retrouver le chemin de l’école mardi 05 janvier, quand deux jours avant, le ministre de l’EPST, venait annoncer le report de la reprise des cours pour une date ultérieure.

“Nous ne pouvons pas réprendre les cours demain, la date sera annoncée ultérieurement, le moment venu. L’équipe de la riposte a indiqué que la courbe de la maladie à Coronavirus est ascendante et les nombres de cas sont élevés en ce moment”, déclarait Willy Bakonga.

Les parents se trouvent blessés dans leur propre amour suite à ce report. “Ils ont encore décidé de sacrifier nos enfants. L’année passée, les enfants n’ont rien appris et sont quand même passés dans la classe supérieure. Il n’y a jamais des cours de rattrapage. Mais voilà aujourd’hui encore, les autorités reprennent les mêmes erreurs. Ils n’ont aucune pitié pour l’éducation de nos enfants”, s’est plaint un parent au micro de notre rédaction depuis Lubumbashi. Plus frustrant, les rencontres politiques de plus de 100 personnes s’organisent depuis la mise en place de ces nouvelles mesures restrictives. “Là, personne ne s’inquiète pour sa santé ou celles des autres. C’est uniquement à l’école où le virus circule, pas dans les salons politiques”, s’indigne ce parent.

Le déroulement des cours est fortement entravé par des mesures de lutte contre le Coronavirus depuis mars 2020. Seules les classes terminales du primaire et du secondaire avaient pu reprendre les cours l’année dernière, les élèves des autres classes étaient restés à la maison jusqu’à la fin de l’année, mais proclamés sur base d’une moyenne étrangement calculée au gré de chaque école. Au niveau supérieur l’année académique 2019-2020 court toujours dans certaines institutions. Des étudiants ajournés en deuxième session attendent connaître leur sort. Les parents d’élèves et d’étudiants craignent la reproduction du même scénario au cours de cette année.

Rédaction : Congoactu.net

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous Article
Fb Img 1609960104827

RDC : « Le parti (CCU) va se réunir incessamment pour déterminer une ligne à suivre » Lambert Mende

Next Article
Félix Tshisekedi Et Emmanuel Macron

RDC : Félix Tshisekedi et Manuel Macron ont échangé mercredi

Related Posts
Total
1
Share