Environnement à Kinshasa : Une étude réalisée par la CDS révèle la pollution de l’air a Mont-Ngafula et à N’Sele

W1240 P16x9 020518 Pollution Nigeria M
W1240 P16x9 020518 Pollution Nigeria M

La CDS (Chaire de Dynamique Sociale) a mené une étude dernierement sur les risques de pollution de l’air dans la ville province de Kinshasa, précisément dans les communes de Mont-Ngafula et de la N’Sele.

Financée par la Solidarité mondiale WSA, et grâce à l’appui de l’organisation non-gouvernementale Bruxelles/Environnement, cette étude a consisté à cerner entre-autres la nature, les caractéristiques, la portée des pratiques induites, les acteurs et l’autre l’impact de tous les contours de la question de la pollution de l’air. Chose qui constitue aujourd’hui l’épicentre des discussions et des enjeux mondiaux.

Mais aussi, cette question de pollution de l’air se révèle, pour le moment, comme un fléau qui décime des vies à travers le monde.

A l’instar des villes des US et de la Chine, réputées comme des bastions importantes de pollution de l’air, la ville de Kinshasa, notamment ses deux communes de Mont-Ngafula et de la N’Sele, qui ont été ciblées et ont constitué les champs de l’enquête sur cette question de pollution de l’air, présentent les atouts des aires géographiques en proie à la pollution, à en croire le professeur Sylvain Shomba, directeur de la CDS et l’un des chercheurs dans cette étude.

De manière précise, étude s’est reposée sur la démarche qualitative et quantitative, dont l’objectif a permis de saisir les perceptions, les pratiques polluantes et les moyens de se prévenir contre les risques de pollution de l’air.

Pour le professeur Léon Mimboro, investigateur principal, les données recueillies ont été tournées et retournées autour de la dizaine des points essentiels ci-après: pollution de l’air, un enjeu de l’heure à Mont-Ngafula et à N’Sele: fiction ou réalité, déterminants de la pollution de l’air, acteurs de la pollution de l’air, degré d’engagement et actions locales de prévention et de lutte contre la pollution de l’air, gouvernance dans la lutte: autorité publique et société civile, conséquence sanitaire de la pollution de l’air à Mont-Ngafula et à la N’Sele, accès aux soins et qualité de prise en charge de patients ainsi que les perspectives d’avenir et recommandations.

C’est au regard de ce protocole de recherche que se sont articulés les résultats issus de cette enquête. L’on retiendra donc que les éléments de l’étude ont été concluant.

En effet, le professeur Sylvain Shomba qui s’est prêté à nos fins limiers fait noter bien que les deux communes enquêtées ne soient pas des vrais échantillons ni investies par des industries, elles recèlent quand même quelques d’activités agro-pastorales, champêtres, moulins, fermes qui accréditent la thèse de la pollution de l’air.

C’est ce qui a aussi révélé les résultats déterminants et époustouflants de cette enquête.

De fait, chaque postulant sus évoqué sur les dix du protocole de l’enquête a fourni des éléments certifiant à cœur net l’hypothèse de la pollution de l’air.

Dans tous les cas, ces résultats sont schématisés dans un chapelet des déterminants entre autres socio-économique, socio-technique, socio-culturels.

Ainsi, les résultats décrivent les acteurs qui sont comptés parmi les ménages, les individus, les structures sanitaires, les entreprises agro-pastorales, l’État, etc. Il en est de même des autres variantes qui ontb livrent des pistes claires attestant de la pollution de l’air à N’Sele, en dépit des espaces verts étendus.

A la fin, les résultats de cette enquête autorisent d’affirmer, dixit la professeure Ingrid Mulamba, ayant fait partie du corps des enquêteurs, que la pollution de l’air est une réalité vivante dans les deux communes de Mont-Ngafula et de la N’Sele, mais ignorée par la majorité des habitants de ces municipalités.

Lukat / CONGOACTU

Total
5
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous Article
Crise au sein de la Fenacoju

Judo : Crise au sein de la Fenacoju: le ministre des Sports et certains dirigeants sportifs pointés du doigt

Next Article

Un seul leader ADF encore actif à neutraliser pour mettre fin aux massacres de Beni.

Related Posts
Total
5
Share