Dossier Minembwe : ça chauffe à l’Assemblée Nationale !

Gilbert Kankonde Et Azarias Ruberwa

Le vice-premier ministre, ministre de l’Intérieur et Sécurité, Gilbert Kankonde, ainsi que le ministre d’Etat et ministre en charge de la Décentralisation, Azarias Ruberwa, sont attendus ce jeudi 8 octobre au Palais du peuple par les députés nationaux, pour s’expliquer sur l’installation des autorités administratives dans la commune rurale du village Minembwe, territoire de Fizi, province du Sud-Kivu.

Selon Justin Bitakwira, ancien membre du Gouvernement de la Républiquqe et député national élu d’Uvira, Minembwe est un village du territoire de Fizi, secteur de Lulenge, dans la province du Sud-Kivu, qui n’a pas plus de 2 mille habitants pour être érigé en commune rurale, comme l’exige la loi. Il faut au moins 20 mille habitants. Minembwe a donc besoin de quelque 300 kilomètres pour avoir autant d’habitants. Il ne remplit pas les conditions pour devenir une commune rurale.

Justin Bitakwira rappelle en outre qu’ »en 2013, un décret a été pris par l’ancien Premier ministre Matata Ponyo créant la commune de Minembwe avec l’autorisation de l’Assemblée provinciale. De son avis, étant un coin querellé, Minembwe ne doit pas bénéficier en priorité de cette mesure pendant cette période, alors qu’il y a plus de 20 communes à installer dans le Sud-Kivu.  » N’installer que les autorités de Minembwe est suspect. Quelle est l’urgence?

S’ils avaient commencé avec les autres communes, le problème ne se poserait pas », s’est exclamé, Justin Bitakwira, ajoutant qu’ »il y a une idée maléfique de balkanisation de la RD Congo à partir de Minembwe » où résident les Banyamulenge venus du Rwanda comme réfugiés vers les années 70 (et non depuis le 16ème siècle, comme l’affirment ceux qui veulent tronquer l’histoire).
Cette partie du pays regorge beaucoup de minerais. Le meilleur or du monde s’y trouve.

Dans le même ordre d’idées, certains analystes soutiennent que l’installation des autorités administratives à Minembwe viserait à encourager l’arrivée massive d’autres Banyarwanda, en vue de s’emparer de vastes étendues de plantations sur le sol congolais.

D’aucuns se demandent aussi pourquoi le ministre d’Etat Ruberwa (un Munyamulenge) s’est permis d’installer des autorités administratives à Minembwe, alors que cette prérogative relève de la compétence du Vice-premier ministre et ministre de l’Intérieur et Sécurité !

Les élus et les autorités coutumières du Kivu qui ne cachent pas leur colère face à cette situation, auraient eu à le dire de vive voix au Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi , lors de l’audience que celui-ci leur a accordée, lundi à Goma, où il séjourne. Aux dernières nouvelles, on apprend que le Président de la République aurait promis aux autorités coutumières ainsi qu’aux élus du Sud-Kivu d’ordonner l’annulation de la décision administrative prise dernièrement sur Minembwe.

Source : latempete.info

Total
11
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous Article
160214347575243159

Kongo central: Jean-Claude Mvuemba élu haut la main président de l'Assemblée provinciale !

Next Article
Goma Sommet 820x394

Au cours d’un mini-sommet tenu hier Grands Lacs : les défis de la stabilité évalués à Goma

Related Posts
Total
11
Share