Denis Mukwege recommande une cohabitation et non une coalition entre CACH et le FCC

Le prix Nobel de la Paix 2018 qui est resté silencieux depuis les derniers développements de la situation politique en RDC a choisi de s’exprimer ce vendredi 8 mars 2019.

Une date symbolique d’autant plus qu’elle est consacrée à la défense des droits de la femme dans le monde et dont Mukwege est l’un des porte-étendards dans le monde.

Dans un message vidéo, le prix Nobel congolais de la paix 2018 a insisté sur la cohabitation entre la plateforme Cap pour le Changement (CACH) et le Front Commun pour le Congo (FCC).

Il appelle le nouveau président de la République à mettre en place une cohabitation politique susceptible de lui permettre d’assumer pleinement les prérogatives de ses fonctions de garant de la Constitution « sans contrainte de ceux qui ont géré de façon médiocre ».

«J’en appelle à la conscience, au sens de responsabilité et au patriotisme du nouveau Président, Son Excellence Félix Tshisekedi. Monsieur le Président, si vous voulez remplir votre mission et non la trahir, vous devez  éviter de trahir la lutte et la mémoire d’Etienne Tshisekedi, le Père de notre démocratie. Vous devez éviter de trahir l’aspiration du peuple congolais au changement réel et profond.

Malgré la signature des accords  entre votre plate-forme politique Cap pour le Changement (CACH) et celle de l’ancien président, Front Commun  pour  le Congo (FCC), il n’est pas tard pour vous de vous ressaisir et mettre en place une cohabitation politique susceptible de vous permettre d’assumer pleinement les prérogatives de votre fonction de Président de la République, garant de la Constitution et sans contrainte de ceux qui ont géré hier de façon médiocre….

C’est ainsi que nous lui recommandons de ne pas opter  pour une coalition mais pour une cohabitation politique qui lui permettrait d’avoir la liberté nécessaire pour faire respecter la Constitution, mettre en place les mesures politiques capables de redresser la vie sociale, économique et culturelle de notre pays. C’était l’aspiration des Pères de notre indépendance, c’était l’aspiration des pionniers de notre démocratie, c’est l’aspiration du peuple congolais aujourd’hui » recommande le prix Nobel de la paix, le professeur Mukwege.

Cet appel du prix Nobel de la paix 2018 arrive alors que le Front Commun pour le Congo (FCC) et Cap pour Changement (CACH) ont affirmé dans un communiqué être tombé d’accord sur la nécessité de nommer un formateur du gouvernement et non un informateur pour identifier la majorité parlementaire.  Un premier ministre qui devra venir du Front Commun pour le Congo qui dispose selon le communiqué, de la majorité à l’Assemblée Nationale.

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Previous Article

Jan-Michael Vincent, l'étoile de 'Airwolf,' décède à 73 ans

Next Article

Nulla Neque Consectetuer Ac Mus Donec Penatibus Consequat Ut Ultricies

Related Posts
Total
0
Share