A La Une

Dans une série de réunions d’évaluations: les actions de Felix Tshisekedi saluées

Après la tenue dernièrement une série de réunions, dirigées par le Président de la République, le Comité de pilotage du Conseil présidentiel de veille stratégique (CPVS) et de suivi-évaluation des reformes et assignations ministérielles, les actions de Félix Tshisekedi ont été saluées.

Le Président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo est présenté désormais comme “l’homme des actions. Le Chef de l’Etat est fortement préoccupé par l’avenir de la RDC. Il ne cesse de fournir des efforts pour faire de la RDC un Congo uni, fort et prospère comme le souhaitent les Congolais.

Usant de son savoir-faire et sa diplomatie, Félix Tshisekedi continue à chercher les voies et moyens pouvant permettre à tirer le Congo de Lumumba du trou qui gangrène ses différents domaines. En début de cette semaine, le Chef de l’État a présidé deux réunions importantes. Il s’agit des réunions du Comité de pilotage du Conseil présidentiel de veille stratégique (CPVS); et de suivi-évaluation des reformes et assignations ministérielles.

Les travaux du Programme “100 jours” exécuté à 73%

De la dernière réunion conduite par le Président de la République, le mardi 12 juillet 2022, avec le Comité du pilotage du CPVS, il ressort que le Programme d’urgence de ” 100 jours”, initié par le Chef de l’État congolais, au début de son mandat, est à ce jour exécuté à 73%.

“Au cours de la réunion de ce mardi, nous avons procédé à l’évaluation du “Programme des 100 jours” dont le résultat s’est avéré à 73% des réalisations. Il a été aussi l’occasion, au cours de cette séance de travail, de valider la méthodologie du travail, de même qu’il a été organisé un atelier qui a permis d’identifier les points sur lesquels des améliorations étaient possibles”, a déclaré François Muamba Tshishimbi, Coordonnateur du CPVS.

Il a précisé que chaque trois mois, les membres de cette structure se réuniront autour du Chef de l’État pour faire l’évaluation de la situation. Ce qui permet de constater ce qui a été fait en rapport avec les promesses faites par le Président Félix Tshisekedi, lors de sa campagne électorale de 2018.

Lancé depuis le 2 mars 2019, quelques jours après l’entrée en fonction de Félix Tshisekedi, le Programme d’urgence de 100 jours avait été chiffré à 304 millions USD. Les secteurs concernés par ce programme sont notamment les routes, la santé, l’éducation, l’habitat, l’énergie (eau et électricité), l’emploi, le transport et l’agriculture.

Selon le coordonnateur de la dite structure, au cours de cette réunion, il a été validé les nouveaux membres du Comité de pilotage et la nouvelle orientation stratégiques du CPVS. Ainsi, le recentrage des priorités nationales qui découlent de la vision du Chef de l’État sont regroupés en 3 pôles à savoir: un État solidaire: éducation gratuite, couverture santé universelle et logement sociaux; un État prospéré: diversification de l’économie, infrastructures de base et accès a l’eau et l’électricité; un État fort et moderne: paix et sécurité, justice impartiale et renforcement de la démocratie.

Le CPVS a aussi mis l’accent sur la nécessité d’une amélioration de l’interaction entre la structure de veille stratégique et les différents ministères pour un meilleur partage de l’information.

Pour un climat sérieux des affaires en RDC

Le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a présidé aussi, le lundi 11 juillet dernier, à la Cité de l’Union Africaine, la deuxième réunion de suivi-évaluation des réformes et assignations ministérielles initié par la cellule des climats des affaires en RDC.

Au cours de cette réunion, le Chef de l’Etat s’est appuyé sur le rapport d’évaluation 2022, élaboré et présenté par la cellule de climat des affaires qui contient le rappel des objectifs à atteindre pour le trimestre concerné par l’évaluation; les résultats qui traduisent globalement le taux d’exécution dans la mise en œuvre des réformes et assignations ministérielles concernées; les résultats par ministères qui traduisent, pour chacun des ministères réformateurs concernés, le taux d’exécution dans la mise en œuvre des réformes et assignations; et les point d’attentions qui constituent quelques obstacles à la mise en œuvre des réformes et assignations concernées.

Pour le Garant de la Nation, le pays a besoin des investissements et des capitaux. Car, sans un bon climat des affaires, il sera difficile de capter des investissements sérieux.

Latempete via CONGOACTU

Redaction

Recent Posts

Agression de l’Est : des congolais rebelles se désolidarisent du M23 , crée le M23 rénové faute de partager inéquitable des avantages

Un nouveau mouvement vient de voir le jour en République Démocratique du Congo particulièrement dans…

1 jour ago

Kasaï central : La Dynamique Kasaï central en Marche (DYKACM) apporte son soutien aux notables et dignitaires en séjour à Kinshasa

Le coordonnateur de la structure Dynamique Kasaï central en Marche DYKACM en sigle, Emmanuel Kabengele…

1 jour ago

Politique : Manque de respect à ses compagnons de lutte, Elisabeth ESAKA Ekanga, quitte SESANGA

Un nouveau cas de démission au sein du parti politique Envol de la RD Congo,…

1 jour ago

Kasaï central : Première rencontre entre les députés provinciaux de AFDC-A et le comité directeur de ce parti en province

C'est mercredi 21 février 2024, une réunion a eu lieu au bureau du parti politique…

1 jour ago

Kasaï central : cooptation de chefs coutumiers à l’assemblée provinciale, Rémy Buanoko dénonce les irrégularités de ces opérations à Luiza

Le Sénateur, élu du Kasai central et ressortissant du territoire de Luiza, Rémy Buanoko Kalombo…

2 jours ago

Guerre à l’Est : la France appelle toutes les parties à contribuer à la désescalade et à tout faire pour maîtriser les tensions

Au cours du conseil de sécurité des nations, de ce mardi 20 février 2024, Nicolas…

2 jours ago

This website uses cookies.