couvre-feu : la dérogation spéciale accordée a l’ambassade des USA fait polémique

Couvrefeu Kinshasa

Le gouverneur de la ville province de Kinshasa, Gentiny Ngobila, a accordé une dérogation aux véhicules de l’ambassade des États-Unis en RDC, les autorisant à circuler tous les jours entre 21 heures et 5 heures du matin, malgré le couvre-feu. Cette décision fait polémique sur les réseaux sociaux et au sein de l’opinion.

 

Pourquoi cette exception dans une capitale aux mille et une représentations diplomatiques ? C’est la question qui revient dans les discussions. Les populations s’interrogent sur les motivations de cette dérogation spéciale.

 

Réagissant à cette dérogation, certains Congolais se demandent à haute et intelligible voix: Quelles sont ces activités diplomatiques particulières que l’ambassade américaine mènerait-elle durant le couvre-feu ? Et puisque la réciprocité est la règle d’or en diplomatie, imaginerait-on l’ambassade de la RDC à Washington bénéficier d’une pareille dérogation sur le sol américain?

 

La RDC et les USA entretiennent des relations étroites depuis 1960. Ces rapports, notamment à travers l’USAID ont été bénéfiques au peuple congolais. Même si la contrepartie, en termes de soutien du Zaïre de Mobutu à la lutte contre l’expansionnisme de l’ex URSS en Afrique australe, aura été autrement plus substantielle pour les Etats-Unis.

 

Mais, autres temps autres mœurs, l’heure est venue pour que les deux pays développent des relations empreintes du respect de la pleine souveraineté de chaque Etat. Le partenariat privilégié pour la paix et la prospérité ne peut l’être véritablement que s’il se déroule dans le cadre du sacro-saint principe de l’égalité souveraine des Etats.

 

Selon une correspondance de l’autorité urbaine, dont le quotidien de la 11ème rue a eu vent, cette dérogation est la réponse à la demande formulée par l’ambassade des USA en RDC. La lettre de Gentiny Ngobila adressée à Mike Hammer, ambassadeur du pays de l’oncle Sam en RDC, renseigne que la Police Nationale Congolaise est instruite de faire respecter toutes les dispositions arrêtées quant à ce.

 

Le couvre-feu a été décrété, aux côtés de plusieurs autres mesures, pour renforcer la riposte contre la deuxième vague de la pandémie de Covid-19 qui, selon le coordonnateur du Secrétariat technique de la riposte, le professeur Tamfum Jean-Jacques Muyembe, s’avère plus dangereuse que la première vague.

Arton29010

Total
3
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous Article
Godé Mpoyi

Kinshasa : pétition en gestation contre Godé Mpoyi, président de l'Assemblée provinciale.

Next Article
Fb Img 1609056848514

Fatshi, Bemba, Katumbi : un triumvirat au parfum de Genève nous est né

Related Posts
Total
3
Share