Cour d’Appel de Kinshasa/Gombe : Vital Kamerhe récuse les juges

Img 20201005 Wa0003

La défense de Vital Kamerhe a sorti la grande artillerie à l’audience foraine du vendredi 2 octobre 2020 de la Cour d’Appel de Kinshasa/Gombe.

Partie pour réclamer l’acquittement pur et simple du président de l’UNC (Union pour la Nation Congolaise), condamné au premier degré à vingt ans de travaux forcés, la défense a créé la sensation en récusant tous les juges désignés pour traiter l’appel formé par l’ancien speaker de la chambre basse du parlement congolais. L’acte ne manque pas de piquant car il n’est pas courant de voir des juges ainsi répudiés alors même qu’ils n’ont pas encore agi. « Allez-vous-en même si vous n’avez rien fait ». Un acte d’accusation inhabituel sinon incroyable. Il faudra trouver une explication à cela un jour.

En attendant, ceux qui pensaient que VK était pressé de changer de statut, c’est-à-dire obtenir rapidement l’invalidation de la lourde peine lui infligée en Grande Instance et redevenir un homme libre, doivent s’interroger sur la stratégie mise en place.

Il y a d’abord ce feuilleton de Covid-19 contracté ou pas à la prison centrale de Makala et qui en est à son deuxième mois d’exploitation médiatique sans qu’un seul médecin ait relevé le moindre symptôme ! Tout se passe comme dans un royaume habité exclusivement par des aveugles, privés du droit naturel de voir là où seul le condamné et ses défenseurs indiquent le chemin à prendre. Il y a ensuite ces audiences continuellement séchées pendant que les fans persistent à scander l’innocence de leur champion.

Face à cette contradiction fondamentale, où d’un côté on donne l’impression d’éviter les audiences, et de l’autre on décrète l’innocence du condamné, les observateurs attendaient avec perplexité l’audience foraine du 2 octobre 2020 de la Cour d’Appel de Kinshasa/Gombe. Et ils avaient bien raison.

En effet, juste au début de cette audience, la défense de VK a distillé le doute, cette fois sur l’ensemble des juges. Ils ne méritent pas confiance et doivent tous être changés, a-t-on compris. Au même moment, le célèbre homme liquide Daniel Masaro Shangalume Nkingi, cousin et co-accusé dans la même affaire des maisons préfabriquées, montait au créneau pour saisir la Cour de Cassation, un mois exactement après une action similaire de Vital Kamerhe qui n’avait produit aucun effet.

Les actions combinées de Masaro et de la défense de VK ont pour conséquence de bloquer le juge d’appel. Il faut maintenant attendre la décision de la Cour de Cassation et la désignation des nouveaux juges pour connaître la direction que va prendre cette affaire. Ce qui est sûr, c’est que rien n’arrêtera le dossier. Celui-ci ira jusqu’au bout parce qu’il s’agit de donner un sens à la lutte enclenchée au plan national contre la corruption, les détournements et l’enrichissement sans cause. Cinquante-sept millions de dollars sont sortis du trésor public pour un travail qui n’a pas été fait. Aucune manœuvre dilatoire ne doit permettre aux coupables de s’en sortir sans avoir remboursé intégralement les sommes dues.

Dans l’attente de la reprise des audiences et compte tenu de certaines manœuvres dilatoires, des voix s’élèvent pour réclamer la disjonction des causes. Il s’agit d’obtenir que Sammih Jamal, un autre condamné à vingt ans de travaux forcés dans le même dossier des maisons préfabriquées, soit jugé à part, parce qu’il ne pose pas le même type de problèmes que Kamerhe et son cousin Masaro. L’homme semble avoir des choses à dire car il y a quelques semaines, l’un de ses avocats avait fait une déclaration fracassante selon laquelle Jamal n’aurait perçu que 3% de la somme affectée au marché des maisons préfabriquées. L’opinion veut savoir où sont passés les 97% manquants. Alors, vivement la disjonction des causes. Le peuple veut connaître la vérité.

Source : c-news

Total
4
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous Article
Bolasie8

Mercato : Les portes de la Süper Lig s’ouvrent pour Yannick Bolasie !

Next Article
Fb Img 1601895613645

RDC : Pres de 3 milliards usd non rapatries par les societes minieres au premier trimestre 2020

Related Posts
Total
4
Share