Cour constitutionnelle : Le président a.i Funga Molima revoque le cabinet de Benoît Lwamba

Fb Img 1601382871339
Fb Img 1601382871339

C’est un véritable coup de tonnerre qui retentit au sein de la cour constitutionnelle de la République démocratique du Congo.

Le Président ad intérim de cette institution, le Juge constitutionnel Funga Molima Mwata, a licencié le cabinet de l’ancien président Benoît Lwamba, depuis le 10 août dernier.

D’après des sources de la cour constitutionnelle, ce licenciement en violation des dispositions des articles 158 de la constitution et 9 de la loi organique sur le conseil supérieur de la magistrature parce que en tant qu’intérimaire il ne dispose pas du plein pouvoir d’agir comme Président de la Cour constitutionnelle et Président du Conseil Supérieur de la Magistrature afin de procéder à des nominations.

 

Près des 71 personnes n’ont pas seulement perdu le travail mais aussi ont été privées de leurs indemnités de sortie par le président ai, en faveur de son nouveau cabinet mise en place depuis le 10 août 2020 après le départ de Benoît Lwamba.

 

Cependant, ces personnes qui sont montées au créneau ce lundi 28 septembre, dénoncent ce comportement qui jette un discrédit à la plus prestigieuse juridiction de la RDC qui doit être exemplaire.

 

Selon des sources dignes de foi qui ont requis l’anonymat, la décision du Président intérimaire de la Cour constitutionnelle viserait plus un détournement des deniers publics.

Les mêmes sources renseignent que le président Funga Molima Mwata aurait nommé des personnes fictives composées des membres de sa famille biologique dont son fils qui réside à l’occident depuis plus de 2 ans mais payé par le trésor public congolais.

Funga Molima a même saisi l’actuel ministre du budget Jean Baudouin Mayo pour exiger le paiement de son cabinet . Chose qui n’a pas été exécutée par le patron du budget se trouvant dans un dilemme entre les deux cabinets.

Signalons que cette manœuvre dilatoire met en cause l’effectivité de l’Etat de droit prôné par le chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo à l’heure où la justice congolaise se veut être indépendante mais aussi exemplaire de tout dossier sale, rapportent les mêmes renseignants.

 

Total
14
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts
Total
14
Share