Consultations présidentielles: Les artistes congolais ont sollicité des réformes dans le secteur culturel

Whatsapp Image 2020 11 08 At 20.56.18

Les Richesses de la République Démocratique du Congo ne sont pas que minières, mais elles sont aussi culturelles par ses valeurs et diversités.

Comme l’avait dit le chef de l’État ses, consultations concernent aussi les acteurs sociaux qui jouent un rôle majeure dans la société.

Ainsi, les Consultations politiques initiées par le Président de la République ne concernent pas que des politiciens ou une catégorie quelconque des leaders politiques en RDC.

Les artistes et les culturels sont aussi inclus dans la vision du Chef de l’Etat pour un Congo qui aspire à un développement multisectoriel.

En effet, une délégation des acteurs culturels, toutes disciplines confondues (écrivains, peintres, comédiens, stylistes….),  a été reçue par Félix Tshisekedi, au Palais de la Nation dans le cadre des consultations présidentielles.

Pendant 20 minutes d’échanges, le Chef de l’Etat a premièrement défini les raisons de ces consultations engagées avec les différentes couches socioculturelles, économico-politiques et religieuses.

Avec les professionnels des arts, Félix Tshisekedi a une fois encore démontré l’intérêt qu’il accorde à la culture qui est non seulement une identité mais aussi et surtout l’âme d’un peuple.

Le professeur-écrivain  André Yoka Lye, Directeur Général de l’Institut National des Arts (INA) et chef de la délégation a sollicité certaines réformes dont a besoin, impérativement, le secteur  culturel.

Il nous revient que les différents sujets abordés ont été même discutés lors des ateliers pendant  la 2ème édition du Forum Culturel tenue du 19 au 23 octobre 2020  à Kinshasa.

La ratification de la Charte de la Renaissance Africaine et la présidence de la RDC à l’Union Africaine en 2021 avec un thème basé sur la Culture et les Arts ont été également développés au cours de cette entrevue  entre le Chef de l’Etat et les Artistes.

Ce point a  beaucoup intéressé le futur président de l’Union Africaine, Félix Tshisekedi, qui est appelé à repenser l’environnement culturel dans son pays en premier lieu, puis sur le continent. Car, le secteur de la culture en RDC se trouve dans une situation de léthargie, due essentiellement à l’absence de politique nationale culturelle cohérente.

La délégation a été composée des représentants de diverses corporations et associations artistiques, des personnalités culturelles et figures emblématiques de la littérature congolaise moderne ainsi que les membres du bureau de la coordination de la Plateforme Collectifs des Artistes et des Culturels « C.A.C » qui vient de clôturer avec succès  la 2èmeédition de la Biennale de la RDC (Forums des Culturels).

PKN

Total
2
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous Article
124388707 2165749053559463 2247128259857923965 N

Le FCC pour des élections anticipées à tous les niveaux

Next Article
2

Crise FCC-CACH : Patrick Muyaya indexe l'ancien régime

Related Posts
Total
2
Share