[Chronique] RDC : « Leïla Zerrougi joue pour faire renaître Kabila de ses cendres »

Capture Décran 2020 09 13 À 11.35.58 Am2

Étonnant de voir celle qui s’attaquer autres fois aux méthodes et modes de gouvernance de Joseph Kabila devenir sa principale porte parole deux ans après son départ du pouvoir.

Leïla Zerrougi, la représentante du Secrétaire Général de l’ONU qui critiquait la façon dont les caciques de l’ancien président Joseph Kabila collaboraient avec l’actuelle institution président de la République, devient sans autre forme de procès « la marraine » du sénateur à vie, affaibli par les stratégies de Félix Tshisekedi.

Un vrai volte face de Zerrougi, constate qui veut

Après avoir trouvé ses propres intérêts ( pétrole, minerais…), Lady Leïla tient de nouveau à défendre Kabila comme pour conserver sa vache à lait.
Soutenue par l’ONU, cette dernière appuie la résurrection de Kabila en faisant un chantage ( coup d’état , guerre à l’est), tout ça pour imposer un schéma du dialogue. Un Phoenix pour faire renaître le pauvre Sénateur à vie de ses cendres.

Les rideaux de l’Assemblée Nationale se déchirent

Tout s’explique maintenant. Mabunda est allée personnellement à la résidence de l’ambassadrisse Onusienne demander son soutien pour la résolution de la crise à l’Assemblée Nationale.
Mais était-ce la seule demande ?
Que seule les actions et interventions de la missionnaire Onusienne nous contredisent.

Zerrougi en contradiction avec les grandes puissances

Alors que les USA, la France, la Belgique, l’Allemagne, l’UE, le Canada pour n’en citer que ça, manifestent leur approbation aux réformes institutionnelles engendrées par les consultations initiées au sommet de l’État, la fonctionnaire Onusienne se permet de tout mettre en cause en proposant un énième dialogue. Dans quel but ? Pour quelles fins? Cette dernière prétend préserver la paix et éviter au pays le chaos, moquerie. Mais de qui se moque-t-on? Une paix dont en 20 ans la Monusco n’a pu maintenir surtout à la partie Est ? Nous savons tous que ses intérêts sont mis en mal avec la chute de la Kabilie.

Les intérêts d’abord, les congolais on s’en fout !

Au regard du tableau tel que peint,
posez-vous une question et répondez en même temps : entre la communauté internationale et Zerrougi qui est du côté des attentes du peuple ? Connaissant parfaitement bien ce que veut le peuple comme le dit si bien Félix Wazekwa  » que demande le peuple » aujourd’hui tout congolais dira sans hésiter…. »

Tshisekedi reste inébranlablele

Félix-Antoine Tshisekedi a longtemps prôné la voie diplomatique, préservant la coalition mais cette dernière veut à tout prix poursuivre la tracée de la tyrannie, celle qui exploite le peuple et la tue pour se remplir les poches. Ayant juré sur le peuple d’abord, le Président élu a opté pour la fin de la coalition pour remplir pleinement son crédo : le peuple d’abord. Et à ça,il n’y a pas de négociation ni de marche arrière. Il est déterminé et revêtu de son scaphandre de garant de la nation.

Désormais on verra un homme fort et paré à tout éventualité pour la sauvegarde des intérêts de son peuple qui a tous les regards sur son Chef, son Président, « Fatshi-Béton ».

Total
3
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous Article
Jad20200325 Gr Mabunda 592x296 1585556886

Kinshasa: Après son retrait, la garde de Mabunda restituée

Next Article
Img 20201209 Wa0376 696x464

Coopération RDC – Egypte : le FPI signe les procès-verbaux de négociations avec les entreprises égyptiennes

Related Posts
Total
3
Share