Accueil A la Une Beni : Des ADF incendient plusieurs maisons et une structure sanitaire à de Lwanoli

Beni : Des ADF incendient plusieurs maisons et une structure sanitaire à de Lwanoli

par Redaction
0 comment 12 vues

Une nouvelle attaque des rebelles ougandais de l’Alliance des Forces Démocratiques (ADF) a été signalée la nuit de mercredi à ce jeudi 13 janvier 2022 dans la localité de Lwanoli située à environ 9Km au sud de Nobili, dans le groupement Bawisa en chefferie de Watalinga dans le territoire de Beni.

Selon le chef de la chefferie de Watalinga qui confirme l’information à la radio du peuple OICHA, au cours de cette incursion, ces rebelles de l’ADF ont incendié le Centre Hospitalier de Lwanoli après qu’ils aient pillé tous les médicaments et tous les matériels.

Mwami Pascal Saambili fait savoir que les malades ont réussi à s’échapper avec le personnel soignant qui était présent dans la structure au moment de l’attaque. Il parle également des maisons des civils incendiées ainsi que des kiosques de commerce.

« Il y a eu attaque depuis hier autour de 19 heures, dans une de mes localités, celle de Lwanoli les ADF ont fait incursion là bas et puis ils ont incendié l’hôpital et emporté tous les médicaments. Ils ont également brûlé des maisons des civils et quelques kiosques. Les malades et le personnel soignant se sont échappés, les dégâts humains jusque-là pas des précisions » a expliqué le chef des Watalinga.

Cependant, d’autres sources sur place à Lwanoli feraient croire que les deux malades qui étaient internés dans ce centre auraient été amenés en brousse par les rebelles.

Les mêmes sources renseignent que les dégâts ont été tant soit peu limité grâce à l’intervention des militaires des FARDC basés dans l’entité voisine de Nobili.

Pour le moment, c’est une psychose généralisée qui gagne Lwanoli et ses environs confient les mêmes sources.

Source : Iwebrdc via congoactu 

You may also like

Leave a Comment

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies