Affaire achat cadavre de Yannick Nsanda: Eteni Longondo lève l’équivoque

Img 20200520 Wa0001
Img 20200520 Wa0001

Affaire achat de cadavre lié au décès du coronavirus est, de plus en plus, relayé sur les réseaux sociaux.

Le cas de feu Yannick Nsanda où la famille a, dans une vidéo, accusé l’équipe de riposte de Covid-19 dans cette manœuvre, n’a pas laissé indifférent le Ministre de la Santé, Dr Eteni Longondo.

Raison pour laquelle, il s’est rendu, mardi 19 mai, au quartier Maviokele dans la commune de Kimbanseke.

L’objectif consistait à recueillir la vraie version des faits concernant cette situation ayant choqué plusieurs personnes. Ainsi, le Ministre de la Santé a rencontré le personnel médical, l’équipe de riposte et la famille du défunt afin de lever l’équivoque.

Selon les explications fournies, le feu Yannick Nsanda souffrait du cancer de la rate. Pendant son hospitalisation, un test de la Covid-19 avait été fait. Cependant, les résultats qui sont arrivés après son décès, ont été positifs.

Etant donné que le Chef de l’Etat avait pris la décision de prendre en charge les frais funéraires des personnes décédées par la Covid-19, les obsèques de Yannick Nsanda devraient, normalement, être pris en charge. C’est ce qui a causé le malentendu.

Lors de son passage dans cette commune, Dr Eteni Longondo a également visité l’hôpital de Kimbanguiste. Ainsi, il a payé les frais de personnes qui ont été retenues faute de moyens financiers.

TS